Retour à photorock.com

Retour Contacts

MOOKILLS
DESTROY PUTAS

Lille,
Le Blind Test, le 27 août 2010

Lille est envahie. Autant se terrer chez soi. Mais c'était sans compter ces aventuriers des MOOKILLS qui ont osé se produire au Blind Test sans doute pour faire goûter aux joies de la cohue de la braderie et le bon jus des moules aux parisiens des DESTROY PUTAS. Pour les moules, les MOOKILLS ont laissé celles de la braderie aux étrangers, préférant aller les manger, fraîchement pêchées, à Bray-Dunes. Pour la foule, on pouvait espérer que même avec une promo limitée à un fly se baladant sur fessebouc, un infime pourcentage du peuple qui avait envahi Lille, allait se retrouver au Blind Test. Et ce fut le cas. Si on admet qu'il y avait 200 000 personnes à Lille ce samedi soir, on peut dire avec satisfaction qu'au moins 0,04% étaient à ce concert.

Les MOOKILLS même chargés d'un bon litre de moules dans le bide et d'un peu plus de bière restent une valeur sûre du rock and roll lillois. C'est quand même le meilleur groupe de la rue Gambetta, le quartier de Wazemmes inclus. Leur Incroyable Talent a quitté récemment le groupe pour voler vers d'autres (hori)sons et c'est Richard, le bassiste d'A HELLA GOOD BAND NAME (excellente référence) qui est invité à faire boum boum tagada poum poum à la place de Miss Michelle-Anne. Le changement se sent dans la consommation de bière en hausse mais ce choix tout comme celui de manger des moules à la mer, est excellent et les MOOKILLS n'ont rien perdu de leur saveur ni de leur texture. Leur set était truffé de bien de belles compos, des trucs que je croyais parfois être des reprises de standards englishes, preuve qu'ils le méritent le titre de meilleur groupe de la rue Gambetta !

Cliquer sur l'image - click on the pic

The MOOKILLS The MOOKILLS The MOOKILLS The MOOKILLS


Les parisiens des DESTROY PUTAS l'avait fait aussi, ils n'ont pas du être déçus du voyage... Musicalement, c'est un mélange entre les LUDWIG von 88 et de l'anarko-punk ce qui implique un chant en français avec des paroles ayant un sens. Tout y passe, du slip au curé sans oublier la police et nos amies les chèvres, cet animal de compagnie des légionnaires... Une belle reprise quasi a capella de Cayenne transforma le Blind Test en chorale, pas celle des messes du dimanche mais celle de piliers de bar qui pour un instant, oublièrent leur bière pour gueuler en chœur. On aurait pu en rester là, repartir tranquillement à l'assaut de la foule qui tournait toujours sans fin dans les rues d'à côté, mais cela aurait été trop simple... Les MOOKILLS avaient la frite et sont repartis pour 5-6 morceaux dopés à la Sainte Jupiler pour terminer dans un chaos bien sympathique.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DESTROY PUTAS DESTROY PUTAS DESTROY PUTAS DESTROY PUTAS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional