retour à Photorock
Retour / Back


LUST CONTROL - BUNNIES - MOTORAMA

Le Rêve d'Herbert,
Lille, le 22 novembre 2006

Et me revoilà au bar du Rêve d'Herbert avec à ma droite Michelle-Ann Dix, la Captain BUNNIES en personne et à ma gauche, Barbara Stressante. Le bonheur ! Mais voilà, patatra, un pan du show-biz s'effondre, Captain BUNNIES m'annonce que c'est leur dernier concert !!!! Glupps ! Mon verre a subitement du mal à passer tandis que nos deux lapins dégustent sans problème leur vin rouge, faut bien sauver le vignoble français. Cette soirée s'annonçait pourtant heureuse. Le Président de Rock and Roll Jihad caracolait. Il y avait de quoi. Attirer au fond de Wazemmes, un plateau exclusivement féminin avec LUST CONTROL from la Ville Lumière, MOTORAMA from la Ville Eternelle et les BUNNIES from Lille-Moulins relevait de l'exploit ou du rêve mais tout est possible au Rêve d'Herbert même si cela peut tourner aux adieux déchirants avec des BUNNIES décidées à tirer leur révérence.

Elles n'ont pas perdu le contrôle les LUST CONTROL. Facile certes mais c'est vrai, elles s'en tiennent à leur route sans dérapage ni flashage. Formé d'une batteuse et d'une guitariste tâtant aussi le manche d'une 4 cordes, le groupe fait dans un rock and roll pulsé mais pas trop, suffisamment cependant pour donner la bougeotte. C'est frais, un peu timide même avec une batterie bien enroulée toute en douceur et une 6 cordes teintée de sons venus des 80.

Cliquer sur l'image - click on the pic

LUST CONTROL LUST CONTROL LUST CONTROL LUST CONTROL LUST CONTROL

Neuf morceaux seulement accompagnés il est vrai par une surprise. Neuf morceaux seulement mais deux inédits et toujours ce leitmotiv navrant : "C'est notre dernier concert, vous n'avez plus qu'à vous défenestrer..." En guise d'explication, juste cette vérité qui fait mal ! "Trop de talent tue le talent" (sous-entendu des autres). Johnny, Sardou, bientôt Polnareff, ils sont toujours sur les planches... Dans leur grande équité, Michelle-Ann et Barbara Streissante ont jeté l'éponge du show-biz comme elles le disent afin de retrouver une vie normale et conduire les enfants à l'école en Scénic (garé bien sûr en double file) en écoutant Ce matin un lapin a tué le rock and roll. Leur concert final ne pouvait qu'être détonnant. Riffs ravageurs, basse ronflante, Cd bang bang en guise de batterie et verre de pinard, il n'en fallait pas plus pour qu'elles massacrent à la tronçonneuse des standards immortels. Pires que le lapin des Monthy Python, pires qu'une classe de Star Academy sous speed, pires que les festivités de Lille 3000, nos BUNNIES l'ont été ! Quel carnage ! Une mort du rock and roll qui s'est terminée par de la variété italienne chantée a capella. Pressées, elles avaient déjà rangé leur matos ! Mais il fallait honorer les MOTORAMA ! Une grande sortie par la grande porte, les fenêtres, c'était juste pour nous, orphelins injustement et affreusement abandonnés... Président, convainc les. Les BUNNIES, on vous aime, on vous veut !

PS : j'ai récupéré l'ultime set list des BUNNIES, document exceptionnel manuscrit - faire offre.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BUNNIES LIVE BUNNIES LIVE BUNNIES LIVE BUNNIES LIVE BUNNIES LIVE

Ah l'Italie ! Ses ruines, ses canaux, son chianti, ses matrones et MOTORAMA. On les voulait et le Président nous les a ramenées ! Lille se trouve au milieu de tout, sur la route des tournées et les MOTORAMA en ont profité pour poser leurs bottes le temps d'un concert rock and roll furieux ! Et encore le terme est faible. A se demander si le fait d'apprendre que les BUNNIES laissent la scène libre, ne les a pas dopées, il y a une place à prendre... Au lieu de vibrer aux rythmes des cithares indiennes estampillée Lille 3000, on s'est explosé les oreilles et les yeux, belle ed abili delle dita le nostre Italiane ! Nos deux donzelles en furie n'ont pas ménagé leur peine balançant à fond un rock and roll braillard (dixit Michelle-Ann Dix) bien burné !. Avec nos italiennes, on fait dans la Ferrari, pas la Fiat familiale. A fond, les cheveux au vent et seule la panne d'essence pouvait les arrêter. Et encore, la réserve nous a aussi donné des surprises dont un DEVO revu et corrigé à en faire pogoter Benoît 16 et ses fans. Vere bombe les MOTORAMA, assez explosives pour nous faire oublier le temps d'un concert la retraite des BUNNIES ! Président, on compte sur toi.

Cliquer sur l'image - click on the pic

MOTORAMA MOTORAMA MOTORAMA MOTORAMA MOTORAMA

Frédéric Loridant / Photorock - Novembre 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional