Retour à photorock.com

Retour Partager

MEN FIST TEN ASSES - LOUD SQUIRT
NAZI DOGS

Lille,
La Chimère, le 18 septembre 2010

Wazo était la star de ma dernière sortie à La Chimère et c'est là que je le croise de nouveau mais cette fois-ci il était attiré par un plateau de choix, du pur rock and roll concentré. Il était difficile de ne pas répondre aux hurlements des NAZI DOGS, cette belle meute teutonne qui fait dans un punk comme savent faire les anglais. Ils n'étaient pas venus seuls, les LOUD SQUIRT, un trio batave d'allumés shooté au speed-rock concentré et les MEN FIST TEN ASSES menés par une Siouxsie non cadavérique osant la couleur et les rythmes bien roulés.

Les MEN FIST TEN ASSES mêlent Clo la chanteuse de CHESHIRE CAT qui fait dans un batcave minimaliste, Félicien, le guitariste qui n'est jamais loin, et deux autres, le batteur et le bassiste inconnus à mes yeux mais d'après mes oreilles, tombés très jeunes dans les bras de la muse Euterpe... Ce soir, Clo avait abandonné sa basse pour se transformer en dominatrice sexy à laquelle il ne manquait que le fouet et les talons à aiguille, accessoires remplacés par un micro. Le résultat en a surpris plus d'un. Les MEN FIST TEN ASSES balancent des compos multi facettes aux changements de tempo surprenants, aux riffs quasi punk sur une section rythmique aux reflets métallisés. Par dessus, flotte la voix haut perchée d'une maîtresse encore un peu timorée (1er concert important), aux attitudes douces et charmeuses mais attention, qui se transforme en banshee le temps d'un changement d'accord... Prenez garde !

Cliquer sur l'image - click on the pic

MEN FIST TEN ASSES MEN FIST TEN ASSES MEN FIST TEN ASSES MEN FIST TEN ASSES


A force de papoter, j'ai raté un bon tiers du groupe suivant. Dommage car les 2/3 restant que j'ai vus m'ont donné la seconde baffe de la soirée. Pas de fioritures, avec les LOUD SQUIRT tapent dur, le choc fut court mais très intense. Sans doute élevés au PETER PAN SPEED ROCK et consorts, ils font dans des attaques éclairs courtes, denses comme le plomb et rapides au point que même prévenus, on sent prend plein la gueule. On risque d'en entendre encore parler de ces bataves, ils sortent leur premier skeud sous peu et viendront sans doute envahir une nouvelle fois la Gaule.

Cliquer sur l'image - click on the pic

LOUD SQUIRT LOUD SQUIRT LOUD SQUIRT LOUD SQUIRT


Dominant la salle, cheveux blanc-blond hirsutes, lunettes de soleil vissées sur les yeux, cuir recouvrant un tee-shirt léopard, bien campé sur ses creepers, le chanteur des NAZI DOGS impose. Leur zique aussi, un excellent old punk à l'anglaise prend aux tripes et se tague sauvagement dans votre tête. Très vite le tumulte a envahi la Chimère et ce ne sont pas leurs reprises des DEAD KENNEDY et au final de DEVO (un peu con quand même, je parle d'old punk anglais et ils font des reprises de groupes américains...) qui ont refroidi les ardeurs des mongoloïdes survoltés présents. Mention passable quand même aux pseudo-gothiques vinylés peu respectueux des autres et dont l'un avait une main baladeuse sur le chanteur qui visiblement préférait de loin celles des jolies groupies qui lui massaient le torse.

Cliquer sur l'image - click on the pic

NAZI DOGS NAZI DOGS NAZI DOGS NAZI DOGS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional