Retour à photorock.com

Contacts


DELTAHEAD - The LEGENDARY TIGERMAN
Didier SUPER - SANSEVERINO BIG BAND


Aulnoye-Aymeries,
Les Nuits Secrètes, le 12 août 2007

Elle assure sur l'affiche la fée clochette des Nuits Secrètes d'Aulnoye-Aymeries. Cette année, elle est devenue pin-up en maillot de bain, une pin-up de la grande époque des débuts du rock and roll. Voilà de quoi attirer un paquet de mâles, bananés ou non. Pourtant, l'affiche était loin d'être rock and roll comparativement à 2006 ; juste des valeurs sûres (ARNO - ARCHIVE - SANSEVERINO BIG BAND - Didier SUPER - oui j'ose), de la pop bien à la mode avec toutefois, des trucs un peu plus décalés comme les scènes mobiles sur tracteurs (The LEGENDARY TIGERMAN - DELTAHEAD - BLACK DIAMOND HEAVIES - du rock and roll digne de la fée clochette 2007) ou les étonnants BATTLES présentés comme l'"OVNI" du festival, comparaison facile vu le reste de l'affiche. Mais le but avoué était bien d'assurer les Nuits Secrètes en les rendant accessibles au plus grand nombre. Sur ce plan, pari réussi, mais à mon goût, ce n'étaient pas les nuits des étoiles filantes.

Avant la frite pas cuite et graisseuse du dimanche soir, l'arrivée des tracteurs, au moins de deux tracteurs sur les trois, annonçait un bon moment. Sur le premier, au lieu des de ballots de paille et d'une belle des champs, on s'est retrouvé nez à nez avec le légendaire homme tigre, The LEGENDARY TIGERMAN. Il feulait et rugissait à tout va tout en bluesant avec sa gratte et sa batterie. Le fermier, conducteur du tracteur n'en croyait ni ses yeux, ni ses oreille. The LEGENDARY TIGERMAN ferait sans problème tourner le lait d'une vache mais comme j'aime bien le beurre, c'était tout bon pour moi.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The LEGENDARY TIGERMAN The LEGENDARY TIGERMAN The LEGENDARY TIGERMAN The LEGENDARY TIGERMAN The LEGENDARY TIGERMAN

Au carrefour suivant, la charrette était bondée. Toujours pas de belle des champs mais deux cinglés, les DELTAHEAD, grimés de blanc, vociférant et bataillant avec une gratte, des grosses caisses et une contrebasse. On est loin du "Paint your face all white to show the peace inside" lancé par Peter GABRIEL dans "Where the sour turns to sweet"* il y a 40 ans. Les visages sont blanc mais de l'ange on est passé aux démons... Le tracteur en a presque coulé une bielle, les DELTAHEAD se sont barrés moins vite.
* : GENESIS avant même qu'ils ne s'appellent GENESIS.

Cliquer sur l'image - click on the pic

DELTAHEAD DELTAHEAD DELTAHEAD DELTAHEAD DELTAHEAD

Après la frite dégueu avalée ou plutôt déglutie, voilà Didier SUPER. Et chance, mon problème de pass photo se règle. La scène est bien protégé, un videur tous les mètres, on ne sait jamais... Le public est à point. Il y a les fans qui hurlent et les autres qui passaient par là, entre la friterie dégueu et la foire en se disant, tiens, il y a de la lumière, j'y vais. Et bien, ils n'ont pas du être déçus... Le père SUPER (qui se fait du lard d'ailleurs) était en parfaite forme, brillant même. Acide, grinçant, le roi de la provoc à deux balles au premier degré, qui force à réfléchir au troisième, a terminé son concert comme les stars, à savoir en play-back mais il l'avait commencé aussi comme les stars avec un morceau de zique suivi d'un bonjour retentissant... Ça fait pro qu'il dit !

Cliquer sur l'image - click on the pic

Didier SUPER Didier SUPER Didier SUPER Didier SUPER Didier SUPER

Stars ou copieurs ? Le SANSEVERINO et son BIG BAND a commencé de cette façon. Un morceau ronflant de cuivres et un bonjour tonnant ! La nouvelle chanson française même tendance jazz manouche big band n'est pas trop non truc. C'est bien fait, mais à mes oreilles, pas de surprise, pas d'excitation neurale, bref des bonnes raisons pour ne pas s'attarder. De toute façon la fée clochette pin-up s'était fait la malle avec l'une des stars des tracteurs ! Pour une nuit secrète sans doute.

Cliquer sur l'image - click on the pic

SANSEVERINO BIG BAND SANSEVERINO BIG BAND SANSEVERINO BIG BAND SANSEVERINO BIG BAND SANSEVERINO BIG BAND




Frédéric Loridant / Photorock.com 2007