OZRIC TENTACLES

Spirit of 66,

Verviers, le 17 novembre 2004 2004


Il fait noir et pourtant il n'est pas vingt heures. Le ciel n'est absolument pas dégagé, impossible de voir les étoiles. Mais je m'en fous, les étoiles, non seulement je vais les voir mais je vais carrément en chevaucher grâce aux pélerins inter-galactiques d'OZRIC TENTACLES qui ont le don de faire voyager dans le cosmos, pas dans le vide intersidéral noir et froid, mais dans les nids de comètes aux longues chevelures multicolores.

Une nouvelle fois, le Spirit of 66 et Francis son capitaine font fort en accueillant le vaisseau OZRIC TENTACLES. C'est la dernière date de leur tournée européenne qui a vu beaucoup de pays sauf la France, pays où les ersatz d'étoiles se cantonnent à TF1 et cela semble suffire à une majorité au goût uniforme. Plus habitués à des salles plus vastes où leur gros son peut se déchaîner laissant sur le carreau les plus faibles, l'atterrissage du vaisseau OZRIC TENTACLES au Spirit laissait craindre le pire, gros son et surpeuplement pouvant nuire aux explorations cosmico-soniques proposées par nos pélerins de l'infini. Et non, s'adaptant au spacioport de Verviers, ce fut sans problème qu'un public nombreux (mais pas trop) put s'embarquer dans un voyage sans anicroche vers les mondes secrets d'OZRIC et visiter grâce à eux des contrées oubliées ou encore vierges. L'équipage à quelque peu changé. Il ne reste que Ed, sorte de capitaine maniant la six cordes avec prouesse dans toutes les situations et jouant aussi des claviers, et John, le flûtiste fou qui se colle parfois au micro. Exit les autres membres. A leur place, une superbe section rythmique, peu exubérante dans l'attitude mais redoutablement efficace pour propulser le vaisseau à travers les étoiles. Enfin, les machines à faire du bruits, celles qui demandent de la finesse, sont tenues par Brandy. Bien sûr ce n'est pas encore Shoo mais sa présence se ressentait au plus profond de l'astronef.












Contrairement aux précédents voyages que j'ai pu faire avec eux, le départ s'est fait en douceur et très vite, nous nous sommes retrouvés dans une pluies d'étoiles filantes multicolores ; il suffisait de fixer la scène pour se retrouver aux confins de l'univers en train de jouer avec les comètes ! Et pas de repos, la machine rythmique est implacable. Puissante, lourde, drum and bass, elle martèle sans fin des rythmes plus fous les uns que les autres qui s'habillent au gré des guitares spatiales d'Ed, des flûtes tribales de John ou de tous ces bruits venus du cosmos habilement mixés et distillés par Brandy. La consécration et le final au bout de 2h15 de voyage, fut un Sploosh! mémorable où le groupe entier disparut sous nos yeux dans une supernova de fumées multicolores. Il était temps de redescendre sous peine de se retrouver coincé dans la dimension OZRIC. 2005, c'est encore loin et l'attente risque d'être longue pour ceux qui n'ont pas réussi à se soustraire à cette magie sonore et visuelle. Pour les autres sans doute aussi...









Pour info : set list du concert de Melkweg, Amsterdam, Holland4th November 2004  sans doute proche de celle joué au Spirit of 66 le 17 novembre (infos : http://www.ozricgigguide.pwp.blueyonder.co.uk/).
Intro (ashlandi bol + vita voom)Jurassic ShiftChewierO-iDissdotsTa KhutWhite Rhino TeaPyramidionSunscape / JamPlasmoidOakumSnakepitTidal ConvergenceSploosh!




novembre 2004

Frédéric Loridant©2004