ASHTONES

PETER PAN SPEED ROCK


Spirit of 66, le 25 avril 2005


25 avril 2005 ! Juste le lendemain du festival de Bourges où les nuits sont très courtes et les journées, longues. Le 25 est aussi la date anniversaire des 30 ans de la mort de Mike BRANT. Alors pour fuir ma fatigue et commémorer la perte de ce grand chanteur qui faisait mouiller et pleurer (ou l'inverse) les minettes, je n'ai rien trouvé de mieux que d'assister à la cérémonie rock and rollienne concoctée par Francis au Spirit of 66 et célébrée par les ASHTONES et PETER PAN SPEED ROCK.

It's the long way to the top if you wanna rock and roll ! Verviers est à 230km de Lille mais rien ne nous arrête. L'Audi 80 de S. ronronne comme une chatte et à 20h30 pétante, on réglait l'entrée quand les premières notes d'ASHTONES résonnèrent dans le Spirit face à une cinquantaine de personnes qui n'avaient sans doute jamais entendu parler de nos déjantés rockeurs lillois. ASHTONES attaquèrent fort enchaînant les morceaux à la RAMONES et battant sur ce plan à plat de couture les PETER PAN SPEED ROCK. Dès le deuxième morceau, les corps commençaient à se fondre dans le rythme infernal et les applaudissements ne se faisaient plus timides. La sauce avait pris et si les pogos habituels des caves lilloises n'étaient pas de mise, ce fut la même chose dans le set de PETER PAN SPEED ROCK avec un public apparemment plus chaud (faut bien évacuer les bières). L'arrivée de quelques keupons lillois, la reprise d'un STOOGES et l'ingurgitation sans limite de bière colora encore plus bruyamment l'ambiance et les U.Shit.A ou Alive In a Carcrash percutants confirmèrent les premières impressions de ceux qui découvraient le groupe : ASHTONES valait le déplacement et les PETER PAN SPEED ROCK se sont chargés de le clamer. J'ai pas trop de peine à imaginer que l'on reverra les ASHTONES sur la scène du Spirit un de ces quatre.

cliquer sur l'image - click on the pic




Avec PETER PAN on entre dans la grande famille des MOTORHEAD sous perf de speed. Pas besoin d'attendre la fin du premier morceau pour deviner comment vont exploser nos oreilles. PETER PAN SPEED ROCK, c'est du rock and roll jouant avec le mur du son, un truc de graisseux qui fait tourner sa Harley au méthanol, qui mouche tout le monde et il faut un moment de réflexion pour comprendre ce qui s'est passé. Rien d'alambiqué ou de tordu, les morceaux ne laissent pas de place à de telles fioritures. Ils se résument à des riffs efficaces auxquels succèdent des solos à grimaces sur une section rythmique brutale ne laissant pas une seconde de répit. En deux images, PETER PAN SPEED ROCK, c'est du rock and roll aux refrains efficaces passé en 78 tours craché par un trio ne tient pas en place sur scène à cause des guitares branchées directement sur le 380volts... Quand au batteur, avec des bras aussi gros que mes cuisses, il était tendre comme un Capitaine Crochet en train d'essayer de bourriner la fée clochette avec toutefois ce qui fait la différence entre Crochet et les PETER PAN. Les lutins volants sont dotés d'une putain de paire de c......s rock and roll. Quant aux ASHTONES, ils ont prouvé ce soir qu'ils sont sur la bonne voie pour en avoir d'aussi grosses... Quant à Mike BRANT, c'était un prétexte. De toutes façons, des burnes, il n'en n'a plus besoin.

cliquer sur l'image - click on the pic




Frédéric Loridant
avril 2005

Frédéric Loridant ©2005