Retour à photorock.com

Contacts


3-1 Live - PUNISH YOURSELF


Villeneuve d'Ascq,
La Ferme d'en Haut, le 4 mai 2007

La Ferme d'en Haut était pleine à craquer et un paquet de keupons attendaient encore dehors avec l'espoir de rentrer. Certains y sont parvenus, d'autres non. Pas très regardante sur la qualité des impressions de tampon la sécu, tant mieux et merci. Il faut dire que le déplacement valait le jus : 3-1 et PUNISH YOURSELF précédés par un groupe local encore trop vert. On s'attendait donc à ce que ça bouge et coincé au pied de la scène, j'avais prévu mes protectrices, une jeune lycéenne en rose à ma droite, carrure XS, deux copines derrière moi rompues aux dures lois des pogos et deux autres punkettes à ma gauche. Avec ces gardes du corps, pixelliser PUNISH YOURSELF allaient être une partie de plaisir. Pour 3-1, logiquement, les capter allait être plus simple.

Ça paraissait plus simple... Au moins pour les premiers morceaux, le temps de laisser le public s'imprégner de leur techno-trash et habituer ses organes aux vibrations soniques des machines. L'arrivée des "performeuses" et leur attitudes provocantes lança les premiers pogos qui atteignirent une violence que je n'avais jamais vue lors des précédentes prestations de 3-1 ! Le public voulait en découdre, était chaud et se laissait complètement envahir par le beat de 3-1. Premier aperçu de ce qu'il allait arriver après... La salle était à bonne température.

Cliquer sur l'image - click on the pic

3-1 Live 3-1 Live 3-1 Live 3-1 Live 3-1 Live

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas assuré, au bout de six morceaux, j'ai lâchement fait retraite, fuit le devant de la scène où l'enfer régnait. Il n'a pas fallut trois seconde après l'arrivée des PUNISH YOURSELF pour que mon beau rempart féminin n'explose. Les deux de derrière me sont passées dessus - à moins que ce ne soient les autres, derrière, qui les ont propulsée - pour terminer à genoux sur la scène. Désormais, c'était moi qui faisait office de protection contre les furieux assauts des orks poussant derrière. Et sur les côtés, parlons en même pas, la XS rose ne faisait pas le poids contre des XXL (mais chapeau, elle a tenu jusqu'à la fin)... Bref, six ou sept morceaux seulement en front de scène mais une expérience vraiment intense qui ne se raconte même pas, les photos parlent d'elles mêmes. Que dire encore. Que les PUNISH YOURSELF qui balancent leur techno-punk-hardcore-zombie aussi naturellement qu'un keupon boit de la bière, sont totalement cinglés ? On le savait. Que leur dernier skeud est accompagné d'un DVD ? A classer d'urgence entre Massacre à la Tronçonneuse et Faster Pussy Cat. Il fallait y être, vivre ce concert de l'intérieur, sentir le pack quitte à être couvert de bleus le lendemain. Dommage que la Ferme d'en Haut n'autorise que 180 personnes. Quoique 200 personnes de plus à pousser et c'était moi qui explosait, démembré le Fred... Et de mémoire de photorock, je me souviens pas d'avoir vécu une telle compression. Encore un peu et j'étais transformé en une oeuvre de César.

Cliquer sur l'image - click on the pic

PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF




Frédéric Loridant / Photorock.com 2007