Retour à photorock.com

Contacts


PUNISH YOURSELF

RODEO SUPERSTARS Inc.


Wattrelos,
La Boîte à Musiques, le 22 novembre 2008

Une fois n'est pas coutume, j'explose le chiffre fatidique de 36 images, lointain souvenir des bobines d'Ektachrome, mais difficile de se limiter tant le PUNISH YOURSELF PICTURES SHOW fut à la hauteur des espérances des quelques 250 personnes, ce samedi 22 novembre à la Boîte à Musiques. Et pour les mettre en bouche, les RODEO SUPERSTARS Inc. avaient sorti leurs grigris assaisonnés de leur electro métal qui n'a absolument pas dénoté dans la soirée.

Et pourtant il neigeait, un sale temps qui condamne à ne pas sortir. A l'entrée, on se bouscule, à la pompe à bière aussi et scoumoune, la voilà qui tombe en rade... Plus le temps de picoler, les RODEO SUPERSTARS Inc. montent en selle. Ambiance ténébreuse, le concert commence doucement, accélère et se termine dans ouragan sonique. La lumière tout comme la musique. Les RODEO SUPERSTARS Inc. se complaisent dans la fange bien lourde, la glaise bien collante dont on ne sait pas s'extirper et pourtant, au fil des morceaux, on se décolle, on bouge doucement puis puissamment avant l'éclatement final. Et là, j'étais au fond, c'était imposant, leur sauce démoniaque avait pris.

Cliquer sur l'image - click on the pic

RODEO SUPERSTARS Inc. RODEO SUPERSTARS Inc. RODEO SUPERSTARS Inc. RODEO SUPERSTARS Inc.

La tension a monté d'un coup de plusieurs crans quand les premiers samples annonçant l'arrivée des PUNISH YOURSELF envahirent la salle. D'un coup, un démon sorti de nulle part commença ses incantations sur un fond sonore digne d'une machine en furie. La suite ne fut qu'une tempête dans un magma de bras, de jambes, de visages au bord de l'extase, un plaisir masochiste avait envahi la Boîte à Musiques. Au fil des titres, le démon perdait de son éclat lumineux, se fondait dans les ambiances explosives dignes d'une fonderie du chaos et gagnait en prestance. Derrière, une walkyrie venait jeter de l'huile dans le laminoir sonique engendré par les anges du démon, tout en crachant des étincelles. Etre au centre du fonderie tenait de l'exploit. On a tenu et c'est sur Rock and roll suicide, un de leur vieux trucs, que les PUNISH ont tiré leur révérence. Dehors, il neigeait.

Cliquer sur l'image - click on the pic

PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF PUNISH YOURSELF




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008