Retour à photorock.com

Contacts


DELAIN - SHEEDUZ

KORITINI - CLAMPDOWN - BLACK BOMB A

SERAPHIN - UFYCH SOORMER - MISANTHROPE

AMPHITRYON - GOOTHARD - AFTER FOREVER - THERION


Raismes Fest,
8 et 9 septembre 2007


 

Le Raismes Fest. Cela faisait au moins 2 ans que je n'y avait pas mis les pieds dans le métal en fusion. Mais bon la dernière fois, j'y avais vu ANGE, plutôt métal blanc... Bref, l'affiche cette année était bien cadrée sidérurgie, du hard, du nordique, du batave, de la donzelle tendance fée dark age mais pas trop, du MAGMA incompris, des taiwanais digérant les décibels de leurs consorts européens, des locaux... Bref, du bon, du moins bon, de la soupe mais aussi de l'excellent. La palme pour cette dernière catégorie revient sans nul doute dans ce que j'ai vu, à BLACK BOMB A et celle de la pompe grandiloquente à THERION l'attention ; on nageait en pleine réforme du concile de Trente en version païenne.

Ce qui on tout lu on put comprendre que je n'avais pas tout vu. Et oui, j'ai raté la soirée du samedi soir où en tête d'affiche trônait Glenn HUGHES... Ça ne nous rajeunit pas ; les quadras présents ont du prendre leur pied, les autres, les jeunes, ont peut être trouvé aussi ringart que l'école des fans. Pour ma part, j'en ai suivi quelques groupes le samedi et un peu plus le dimanche :


Samedi tronqué :

DELAIN : une chanteuse, un groupe dans la lignée des WITHIN TEMPTATION, à réserver aux amateurs du métal à chant féminin batave.





SHEEDUZ : 3 filles paumées sur la petite scène nous balançant un métal qui a du mal à cacher un rock and roll qui sonne bien aux oreilles ; à mon avis, elles auraient à gagner à écouter les GIRLS SCHOOL ou leurs équivalents keupons. A revoir avec les cheveux hérissés !



KORITINI : Et qui disait que le hard rock était mort ? Pas tout à fait, la preuve avec ce hard aborigène armé de flingues et de roses




CLAMPDOWN : j'avoue avoir un trou.






BLACK BOMB A : la tête d'affiche venue en incognito, de la bombe. Sans aucun doute, les plus explosifs du festival.




Dimanche, la messe :

Pas de Lampion, juste des Taiwanais s'exerçant à la rigueur du métal. Le made in Taiwan a encore des progrès à faire pour conquérir le monde.





UFYCH SOORMER : dans mon souvenir, ils ne font pas dans le sveltesse.






MISANTHROPE : Le heavy métal français se porte bien sur tout les plans et notre MISANTHROPE national porte bien son nom. Dommage qu'il dut se montrer en plein jour, avec des lights, il aurait encore été plus grand.




AMPHYTRION : Imaginons Christian Vander tombant sur la tête, réduit à être un honnête musicien et se lançant dans du sous MAGMA tout en métal. Impensable et improbable! Mais d'autres ont osé, AMPHYTRION l'a fait... annonçant par la même occasion la grand messe THERION.


GOTTHARD : La plupart des morceaux commencent plutôt bien. Influence forte voire appyée de LED ZEP, un peu moins de DEEP PURPLE ou AC/CD, look Steven Tyler pour le chanteur, mais quand arrive le refrain, c'est la cata hard FM, bref, il faut se faire une compil des intro.



Oh vieux souvenirs. Je les avais vu en 2000.... (voir http://www.photorock.com/after_forever/) et avais terminé mes impressions illustrées par : "plein d'avenir se profile dans cette mixture mixée". Mais dans mon souvenir, c'était plus violent. Aujourd'hui, AFTER FOREVER navigue avec les WITHIN TEMPTATION. C'est une clef du succès mais on en avait déjà eu une louche la veille avec DELAIN.


ou le pompon dans la pompe. Intéressant à voir, deux chanteurs, deux chanteuses, un semblant de jeu de scène théâtrale et un public tout acquis à leur cause. Une grand messe sans pape en quelque sorte pour célébrer quelques divinités scandinaves dans le Château de la Princesse d'Aremberg. A moins que l'on ne soit dans un remake de Plan 9 From Outer Space d'Ed Wood... Allez savoir !




Frédéric Loridant / Photorock.com 2007