Retour à photorock.com

Retour Contacts

GUN ADDICTION - REBEL ASSHOLES

Lille,
La Chimère, le23 février 2010

L'ambiance aurait pu être guerrière avec les groupes qui avaient envahi la Chimère ce mardi soir, les GUN ADDICTION et les REBEL ASSHOLES ! Des guérilleros proctologues avec des illuminés des armes de poing.... l'ensemble s'entraînant devant une bande de soiffards venus compter les points. Mais pas de morts, juste deux voyages sonores bien musclés entre un punk forgé par l'industrie lourde des GUN, il faut bien forger les canons, et un autre qui a traversé les States en faisant un crochet par Londres et Orléans avant de conquérir le Jura et le reste du monde (?).

Plus besoin de présenter les GUN ADDICTION, ces activiste sonores qui nous envoient un punk-rock super plombé dont des traces d'AMIANTE sont encore bien présentes. Les GUN sont en forme. Scotch s'agite en pantin désarticulé, Crams a endossé son uniforme de riffeur fou et Tomoï avec Oliv ont réussi à garder un calme quasi olympien tout en imprimant des roulements qui écrasent tout sur leur passage. Devant, leur fan absolu remonté de sa lointaine province pour selon la rumeur, découvrir un nouveau morceau, une chanson d'amour passée dans un convertisseur Bessemer alimenté en bière... Le terrain était prêt pour l'offensive des REBEL ASSHOLES. Gare à votre anus.

Cliquer sur l'image - click on the pic

GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION


C'était le premier concert d'une tournée de quelques dates les conduisant jusqu'en Amsterdam et les REBEL ASSHOLES avaient un beau défi à relever : faire rester les gens dans la salle, voire la remplir plus au détriment bien sûr du bon bar accueillant. Ils ont parfaitement réussi leur boulot de sergent recruteur, la salle s'est vite remplie et on est resté jusqu'au bout. The REBEL ASSHOLES a un bon fond de BURNING HEADS un tantinet plus englishe que les orléannais alors que leurs dragées, 2 à ce jour, onr un côté un côté ricain un peu punk à roulette. Compos bien speed, refrains efficaces, effet garanti sur un public qui commença à remuer des fesses et de l'anus (du moins je suppose que le frottement des deux fesses l'une contre l'autre masse même les assholes les plus rebelles). En voilà un groupe qui porte bien son nom !

Cliquer sur l'image - click on the pic

REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES REBEL ASSHOLES



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional