retour à Photorock
Retour / Back


GUN ADDICTION - RED FLAG 77

le Rêve d'Herbert
Lille, le 11 novembre 2006

GUN ADDICTION ! RED FLAG 77 ! On pourrait se croire en face de groupuscules politiques prônant la lutte armée ! Et bien non. Certes ce sont des activistes mais les flingues et les drapeaux sont remplacés par des grattes et des batteries. Et ces furieux savent s'en servir, leurs attentats soniques frappent fort et juste. La grande différence avec une quelconque faction se réclamant de la lutte armée est qu'on en redemande bien que l'on sorte un peu groggy après leur passage. C'est le 11 novembre, jour ô combien symbolique, que les deux protagonistes avaient décidé de nous arroser de leurs shrapnells sonores. On ne pouvait pas mieux rêver en ce triste jour commémoratif de la première grande boucherie capitaliste et ce rêve s'est justement matérialisé au Rêve d'Herbert, devenu en quelques concerts, un des hauts lieux de la guerilla punk au nord de panam.

L'aventure des GUN ADDICTION remonte à la disparition d'AMIANTE, ce combo punk tendance industrie lourde qui écrasait tout sur son passage et dont le nom résonne encore aujourd'hui comme une grande et belle expérience dont malheureusement le souvenir n'est qu'appréhendable qu'au travers d'une démo difficile à trouver aujourd'hui. GUN ADDICTION reprend une partie des musicos, Scotchy au chant, CrAm à la gratte, Tomoy à la basse et OliZ à la batterie et conserve l'esprit rouleau compresseur mais en plus rock and roll et moins indus. La base est toujours aussi massive, Olive et Tomoï ne faisant pas dans l'allégé 0%, le chant reste presque animal, plutôt gros mammifère méchant que yorkchieur à sa mémé et la gratte malmenée par Cram hurle en distorsion. Mais il y a ce quelque chose dans les rythmes plus rapides, plus aériens ou plutôt moins souterrains (c'est plus juste) qui animent leur compos, les rendant plus accessibles que le produit brut de fonderie que nous servait AMIANTE. Pour sûr, GUN ADDICTION tient beaucoup du groupe défunt mais en plus humanisé avec comme en prime , un skeud de 120mm de diamètre à 8 obus blindés.

Cliquer sur l'image - click on the pic

GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION GUN ADDICTION

En se baladant sur le net, on sentait que les RED FLAG 77 étaient attendus suite à l'annulation de leur précédente tournée. Et bien, l'attente n'a pas été vaine pour tout le monde, du moins pour les heureux qui ont pu assister à l'une de leurs trois dates. Et par chance et/ou habileté de l'assos RockNRoll Jihad, ils vinrent poser leur matos et leurs baskets au Rêve d'Herbert pour un concert qui restera gravé dans les esprits. A l'opposé de GUN ADDICTION, RED FLAG 77 fait dans le punk "léger" dans la pure tradition des CLASH et de la vague hurlante du punk anglais de la fin des seventies. Ils étaient attendus et ont même du être surpris de l'accueil très chaud du public visiblement au fait ou conquis par ce drapeau rouge flottant sur la scène du Rêve d'Herbert, descendant direct de ces clubs londoniens de la fin des seventies où la révolution musicale punk a balayé pas mal de certitudes. Preuve en est que ça s'active toujours ! Et dire que l'on lit encore dans des revues branchées que le punk est mort. "Mes couilles !" comme diraient certains.

Cliquer sur l'image - click on the pic

RED FLAG 77 RED FLAG 77 RED FLAG 77 RED FLAG 77 RED FLAG 77

Frédéric Loridant / Photorock - Novembre 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional