retour à Photorock
Retour / Back


RADIATEUR - Les LOQUES à TERRE - CHAOS ETHILIK

La Rumeur,
Lille, le 8 décembre 2006

Elle court la rumeur, elle lèche le bitume : vendredi 8 décembre, la Rumeur fête son anniversaire ! On l'a cru. D'ailleurs Lille n'offrait pas grand chose ce soir là, la Rumeur voulait tout avaler et elle l'a fait. Il faut dire que l'affiche était à la hauteur de la rumeur : Miss FIST, ARSENE LUPUNK TRIO, RADIATEUR, Les LOQUES à TERRE, CHAOS ETHILIK et PAMBANIZZA CIRCUS avec en prime DJ SCHNAPPS. Le résultat ne pouvait qu'être qu'apocalyptique et ce fut le cas. Cette tintamarre festive ne pouvait que rameuter les képis. Au moment où j'ai réussi à trouver la sortie, ils en étaient à leur troisième tour de pâté de maison.

La rumeur avait racolé large et la Rumeur était blindée sur les deux niveaux. Dix mètres de déplacement au quart d'heure était une bonne moyenne. Pour le bar... quant aux chiots, quand ils n'étaient pas occupés par Cam... et Mer..., on pouvait avoir espoir de se soulager assez rapidement, le tout était d'y accéder. J'arrive pile poil à descendre dans la cave où RADIATEUR chauffait la cave. Il s'agit d'un trio audacieux, un batteur, un gratteux et une bassiste, qui ose s'aventurer avec brio et classe dans les mondes défrichés par KING CRIMSON et consorts sans tomber dans les travers de la prog, les punks l'ont bien tuée. Un peu d'élégance sonique dans ce monde de brutes...

Cliquer sur l'image - click on the pic

RADIATEUR RADIATEUR RADIATEUR RADIATEUR RADIATEUR

Ma tentative de faire surface fut couronnée de succès et j'ai même su aller au bar ! Dj SCHNAPPS passait du disco à la techno, les mélangeant avec du punk ou du bon vieux hard rock. Avec son jumeau Mika, ils n'ont peur de rien mais à la Rumeur ce soir tout est permis. En bas, les LOQUES à TERRE faisait le ménage en chantant les grands succès de la pop mondiale. C'est assez brillant, la chanteuse a une voix à en faire rougir les puceaux de la Star Ac et la version de Move Over de JANIS JOPLIN est impressionnante. Mais un peu d'air s'imposait et à l'étage où Miss FIST se chargeait d'alimenter l'ambiance. Un banjo, une guitare et 2 bargeots, ça le fait surtout debout sur le coin d'une table face à un tas de braillards dont les grammes augmentaient autant que la chaleur dans la Rumeur. Vite la cave en espérant qu'elle se soit un peu dépeuplée.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The FIST Les LOQUES à TERRE Les LOQUES à TERRE Les LOQUES à TERRE The FIST

Sur la petite scène, Loiseau à crête revisait... Les autres trifouillaient leur matos des bières à la main, les CHAOS ETHILIK se doivent être à la hauteur de leur nom ! En tout cas pour ETHILIK, pas nécessaire de brancher les amplis. Une fois chauds (pas les CHAOS, ils l'étaient déjà bien avant de descendre sur scène), les 100watts ont prouvé leur robustesse résistant aux assauts du crust punk hardcore survitaminé des CHAOS ETHILIK. Au fond, le gros Mat qui s'est fait plaisir à défoncer les palettes qui servent de scène en s'offrant des sauts, le batteur gesticulant dans tous les sens, à gauche, le bassiste "stagiaire" exploité, encore un peu timide et devant, Loiseau et son comparse éructant en tentant de déchiffrer leur prompteur papier et le second gratteux riffant dans tous les sens. Et devant, fini la compression, une bande d'heureux dansait des sarabandes pogos faisant place nette autour d'eux. Le point de non retour fut rapidement atteint et 20.000 lieues sous la bière consacra le groupe. Le groupe n'a pas failli à son nom ! Par contre, c'est moi qui a failli. CHAOS ETHILIK m'a rendu K.O. Je devais encore patienter 10mm pour faire les 10m qui me séparaient de la sortie... J'y suis quand même parvenu. Tant pis pour les ARSENE LUPUNK TRIO et les PAMBANIZZA CIRCUS, ce sera pour une prochaine fois.

Cliquer sur l'image - click on the pic

CHAOS ETHILIK CHAOS ETHILIK CHAOS ETHILIK CHAOS ETHILIK CHAOS ETHILIK

Frédéric Loridant / Photorock - Décembre 2006

Mél / Mail : fred@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional