SARLAT 2000
 
 

Superbe festival qu'ont organisé les associations Eclipse et Triangle. Pour une fois et tout le monde est unamine, c'est la tête d'affiche, ARENA, qui fit la plus mauvaise prestation avec comme cerise sur le gâteau, des problèmes de sono... Pour les autres groupes, le bonheur...

Samedi 10 juin

XANG en enfer

Il n'y a pas de doute, il n'y a pas que des bétises à Cambrai : il y a XANG. C'est le troisième concert et je suis toujours sur le postérieur quand je les vois. A eux de trouver de nouvelles idées et l'apport du tambourin donne à mon avis un sang neuf pour le prochain album. A signaler que le son de la basse avait disparu durant 4 morceaux.


 
 

ABRAXAS

Les polonais font forts. Cette prestation en a déçu certains, pas moi, mais c'est la première fois que je les voyais. Le chanteur me fait un peu peur : un homme tout en noir chantant dans une langue assez dure font venir des images pas toujours agréables, mais la charmante choriste, également toute de noir vétue (elle adore le noir pour sortir le soir) balaye cette impression.


 
 

ARENA

Bof, pas envie de jouer ce soir là ?


 
 

Dimanche 11 juin

The WATCH

Magnifique prestation des italiens, ce fut un plaisir de voir un duo Gabriel/Rossetti - Fripp/Zago soutenu par un clavier (Alessi) et une section rythmique très efficace (Mauri, guitare basse - Donadio, batterie). Les photos ne donnent qu'une image partielle de cet instant de plaisir.


 

AFTER CRYING

Ce fut une découverte pour moi ce groupe hongrois ; la prestation fut excellente et le double live que j'ai ramené ne traduit qu'imparfaitement l'impression ressentie ; à force d'écoute, il y a un côté maniéré, baroque un peu facile qui ressort et qui me gène un peu et me rappelle parfois Saint-Preux (comparaison hérétique et polémique). Néanmoins, les hommages à Zappa et à Emerson ainsi que la prestation du guitariste Ferenc sont à se taper le c.. à terre.


 

ANGE

Pas de problème pour Descamps et fils, la prestation fut à l'image du mythe. Les fils donnent du sang neuf à notre Ange national ; Hassan rappelle parfois Eddy Van Halen dans son jeu et donne un côté hard pas déplaisant du tout.

f.loridant@free.fr