Retour à photorock.com

Contacts

MISS AMERICA - FLOW

SATURN

Lille,
La Chimère, le 25 septembre 2009

Et encore du rock and roll plein de soleil avec des groupes du grand sud, SATURN et SPAYROLL et plein de charme avec MISS AMERICA. Disons le tout de suite, c'est FLOW, le résident de la Chimère qui a remplacé au pied levé la non venue de SPAYROLL, la MISS AMERICA cachait la repousse des poils de barbe et marchait sur 3 pattes suite à des remaniements internes (non, ce n'est pas une question d'implants mammaires, ni de lèvres pulpeuses). Restait SATURN pour nous envoyer dans les étoiles et ma foi, ces aliens ont été à la hauteur.

La première à monter sur les planches est MISS AMERICA. A mon humble avis, Geneviève de Fontenay risque d'avoir une attaque en la voyant d'autant plus qu'elle avait parfois un peu de peine à se dandiner. En fait, il n'y a aucune miss, juste 3 mecs qui balancent un punk-ska-punk dans la lignée des GUERILLA POUBELLE et c'est là que le bât blesse, il faut savoir manger son père, ce n'est pas de moi, c'est freudien. D'autant plus que si bien compris, le batteur était nouveau, le gratteux était l'ancien bassiste et vice versa (ou quelque chose comme cela, voire l'inverse), on avait donc droit à un premier concert d'une MISS AMERICA liftée, il suffit d'attendre l'enlèvement des bandes. Néanmoins, en attendant, ils ont eu la bonne idée de terminer sur un morceau bien balancé qui permet d'envisager le meilleur.

Cliquer sur l'image - click on the pic

MISS AMERICA MISS AMERICA MISS AMERICA MISS AMERICA

FLOW qu'il soit David Guetta ou l'homme qui tombe à pic en tout cas pour remplacer au pied levé les absents, nous a balancé un set bien sympathique très orienté lui aussi GUERILLA POUBELLE mais en version acoustique. Tout est là, une barbichette à la Till et une voix, à la Till aussi, les sauts... Mais il y a des dérives JUSTIN[i](E)[nnes] avec ses allusions nantaises. Comme si on n'avait pas compris. Et à défaut de nous flinguer, il l'a quand même sorti son PARABELLUM final repris largement en chœur. FLOW n'est qu'un sale gosse de Cayenne, le public présent sans doute aussi.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FLOW FLOW FLOW FLOW

Place aux SATURN. Trois mecs et une batteuse qui sait sacrément caresser ses baguettes... A ne pas confondre avec BRAVE SAINT SATURN, un groupe punk chrétien alternatif (si si !). Bon, ils traînent sur le label Guerilla Asso mais rien à voir avec le punk-ska-punk de Till et sa bande. Il faut aussi préciser que SATURN a mélangé ses anneaux avec les BURNING HEADS, les UNCOMMONMENFROMMARS ou les REBEL ASSHOLE (sans compter les mil et un groupes de la guerilla assos), une belle carte de visite qui donne déjà un bonne idée avec qui les méridionaux fricotent ! Et dit moi qui tu fréquentes... D'emblée, on sent l'expérience et leur hardcore keupon dégage une belle énergie joyeuse qui donne envie de rester jusqu'à la fin. Une mesure keupon festif, un brin de hardcore bien dur, un flip en skate explosé par un riff bien placé et une batterie mieux frappée que les pantys de la Mère Denis, on n'en demandait pas plus.

Cliquer sur l'image - click on the pic

SATURN SATURN SATURN SATURN




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009