Retour à photorock.com

Retour Contacts

TONY TRUANT

SHEETAH et les WEÏSSMULLER

Villeneuve d'Ascq,
Maison de la Culture, le 25 juin 2010

Il y a Punk not Dead, Michael JACKSON Not Dead et maintenant Scopitone Not Dead... Mais derrière ce dernier Not Dead se cachaient TONY TRUANT, les SHEETAH et les WEÏSSMULLER et les CROCOS (que j'ai loupé) avec en bonus, les clips Scopitone où l'on a pu voir (et qu'on peu voir encore), des étoiles des nuits lilloises en pleine action.

Pas de chance, les CROCOS avaient déjà rangé leur sac ; TONY TRUANT, tout seul, faisait couiner sa guitare. Tout seul car la cinquantaine de personnes présentes était dehors en train de picoler, euh de boire avec modération, la Stella rafraîchissante ou du pinard dans un verre de plastique... Quatre, cinq coups cinglants de guitare pour rameuter le peuple et le TONY attaque avec.... Barnabé à la batterie. Le duo marche à merveille, Barnabé nous montre ce soir des talents cachés, balançant des rythmes tombant comme l'homme, à pic sur le répertoire de TONY, accélérant à bon escient jusqu'à l'emballement. Cardiaques s'abstenir... Bref la communion entre les 2 est totale, un plaisir de redécouvrir un TONY TRUANT garage primitif... Mon seul regret, il n'existe pas à ma connaissance un pirate de ce concert pour le revivre (si oui, contactez-moi, discrétion assurée :).

Cliquer sur l'image - click on the pic

TONY TRUANT TONY TRUANT TONY TRUANT TONY TRUANT


Le ton était donné, la piste aux étoiles était ouverte ; SHEETAH et ses WEÏSSMULLER (sans les danseuses... snif) allaient continuer à propulser la soirée dans les étoiles. Les SHEETAH évoluent, glissent du yéyé franchement yéyé à un yéyé franchement garage. La bande joue dans les étoiles, accélère comme une fusée, mouchant Buck Rogers au passage et évitent les trous noirs tout en brillant dans les nébuleuses pour aguicher la belle Vénus devenue pin-up. Si je devais contracter ce concert à un seul morceau, je choisirai sans hésiter, Contact, le plus fou, celui qui vous défrise ou plutôt vous éclate, vous faire voir les aliens en train de copuler. Un remake du big-bang, un savant mélange entre le psychédélisme floydien de The Piper at the Gate of Down et SUICIDE au conburant rock and roll qui vous propulse dans un rock garage cosmique ! Conduit par un Barnabé halluciné, la Gretsch de TONY TRUANT et la Gretsch Bo Dilley de Jéjé WEÏSSMULLER s'emballèrent, Hubert WEÏSSMULLER se lova sur son clavier, Fifi et Peter WEÏSSMULLER retrouvaient des rythmes originels tandis qu'emballées les WEÏSSMULLERRETTES se mirent à danser frénétiquement...

Cliquer sur l'image - click on the pic

SHEETAH et ses WEÏSSMULLER SHEETAH et ses WEÏSSMULLER SHEETAH et ses WEÏSSMULLER SHEETAH et ses WEÏSSMULLER



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional