SICK LIVERS

Pizzasoleil, Lille,
le 5 juin 2004


SICK LIVERS in concert at the Pizzasoleil avec les ASHTONES et les NEVROTIC EXPLOSION en guest star ! Tout s'annonçait bien : ouverture des portes à 20h00, SICK LIVERS que je ne voulais pas rater, 20h30, 22h00 je pouvais être dehors pour faire la fin d'un autre concert. Plan de rêve pour un Photorock surbooké ce soir là. Mais...

Punk attitude oblige... A 20h00, personne ou presque... Les membres des groupes était quand même dans la place. Une balance faite à l'arrache me permet quelques images et voilà les pizzas qui s'annonce, le concert peut bien attendre.

cliquer sur l'image - click on the pic







Branle bas de combat, les ASHTONES s'impatientent, les stars se font attendre, bricolent une set list entre 2 mastications de pizza au maroille et montent enfin sur les planches devant un public réduit à sa plus simple expression. Où sont les femmes criait JUVET, où sont les keupons aurait pu hurler le SICK LIVERS singer ! Il faut dire que la soirée était riche, le CCL faisait le plein et KROAK47 se désespérait de voir arriver la foule à l'Alba !!! Rien à faire, rien ne bride les SICK LIVERS. Les amplis sont chauds, le concert commence, le décibels mètre rougit... Les lights brillent... par leur absence et je shoote tant bien que mal pixellisant une dernière fois le bassiste qui s'en va voguer vers d'autres cieux (jusqu'à la prochaine ?). Finalement, je suis resté longtemps... sans musique... Mon beau planning minuté ayant explosé, impossible pour moi de montrer le bout de mon zoom au CCL ou à l'Alba. Il se fait tard, il est temps que je me télétransporte 25 ans en arrière pour revoir Suzy !









Bref, une soirée galère diraient certains. Pas du tout, j'ai assisté à l'ultime brainstorming des SICK LIVERS cherchant à se rappeler un titre de chanson, à une balance hardie destinée à régler des retours qui n'ont d'ailleurs pas fonctionné et à la première partie d'un concert mémorable où les SICK LIVERS sans se décontenancer, ont assuré un set qui au moins dans ce que j'en ai vu, avait de la pizza au ventre. Sex, drugs, rock and roll and pizza, en voilà un beau slogan pour qualifier cette escapade bien que pour le sex et les drugs, on a vu mieux.




Frédéric Loridant
juin 2004

Frédéric Loridant ©2004