Retour à photorock.com

Contacts


Mr JINGLE - SONIC BOOM SIX


Lille,
La Chimère, le 11 septembre 2008

C'était un 11 septembre mais pas de rapport avec la grande opération d'urbanisme de la Big Apple, c'était juste une sortie à la Chimère, mais quelle sortie ! A en faire trembler les murs, à en accélérer le réchauffement planétaire. L'endroit était blindé dès le trottoir. Fait habituel durant les entre-concerts mais ce soir le premier groupe était en train devant une salle comble. La raison de tout ce magma venu malgré les trombes ? Mais concert pluvieux, concert heureux dit le dicton. La venue d'un paquet de kids et kidettes pour les SONIC BOOM SIX et leur chanteuse (ou le contraire ?). Et pour faire monter la température vu que la chanteuse n'était pas trop chaudement vêtue, Mr JINGLE qui comme son nom ne l'indique pas, est un conglomérat de 5 misters et d'une miss, a montré son coup de main. Quant au premier groupe, les NAINPORTNAWAKS, je n'en sais rien, je n'ai rien vu du bar...

Il n'a pas fallu 5 morceaux pour comprendre la raison de l'afflux. Les Mr JINGLE appartiennent à la grande famille du punk sonnant ska à la GUERILLA POUBELLE, JUSTINE et consorts. La différence tient dans les cuivres, des sax, qui dépotent bien. Pas de grosse surprise, pas de mauvaise non plus, chanteur qui accroche son public, guitare inspirée, basse un peu en retrait cachée par les 2 sax, on baigne dans un jus connu fort apprécié d'une tranche d'âge et très vite la Chimère est devenue le bal de la sueur, une bonne sueur collante et surtout odorante sans que l'agression olfactive proche du fennec en rut, ne fasse fuir les kidettes présentes...

Cliquer sur l'image - click on the pic

Mr JINGLE Mr JINGLE Mr JINGLE Mr JINGLE

La petite salle n'a pas eu le temps de refroidir que les SONIC BOOM SIX balance un paquet de degrés supplémentaire. A se demander s'il n'y a pas une corrélation entre décibel et degrés celsius (pour preuve, on se les gèle avec du Mozart dans une église). Une chanteuse en avant, des mâles derrière et un rock and roll bien speedé virant parfois au reggae ou au ska. Un truc pas tellement classable mais porté par la voix particulière de la chanteuse qui au premier abord peut énerver mais au troisième/quatrième morceau se digère et donne un relief inhabituel intéressant. Le public, les mâles surtout, n'en pouvaient plus de se déchaîner devant cette prêtresse aux cheveux roses. Elle dominait bien le set bien servie par les zicos, soufflant la tempête ou le calme (assez rare) ; les fidèles convulsifs tentaient l'approcher au plus près. Une consécration ? On est encore le 11 septembre, le pape n'arrive que le 12 ! La grand messe c'est pour demain.

Cliquer sur l'image - click on the pic

SONIC BOOM SIX SONIC BOOM SIX SONIC BOOM SIX SONIC BOOM SIX




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008