Retour à photorock.com

Contacts


SPERMICIDE - ZOE


Maison pour Tous,
Calais, le 24 novembre 2007

Le feu ronfle, le canap nous tend ses coussins, la télé est à température, tout est prêt pour l'autant en emporte la bise russe, le Guerre et Paix de Tolstoi, une oeuvre romantique où se télescopent amour, gloire et beauté, tandis que Napoléon écrase sans remords la jeunesse nobiliaire russe. La belle comtesse va t-elle se faire hussarder par Kouragine ? Suspense ! Réponse sous peu, les bougies rougissent et le magnétoscope est allumé (vu que le feuilleton est passé mardi) en perspective, de toute façon, dehors il pèle. A se demander si la bise russe n'est pas descendue des steppes pour nous forcer à rester dans sa datcha. Mais c'était sans compter la venue dans ce tableau romantique de la belle ZOE protégée par SPERMICIDE et SINE QUA NON. Allez, sortons couvert et entre les amours romantiques à la popov et le déhanchement de ZOE sur le port de Calais même sous le blizzard, le choix est vite fait ! Par contre, je ne sais toujours pas si Kouragine a pu jouer au cosaque avec la belle comtesse.

Ce sera sans SINE QUA NON ce soir, le feu, la canapé, la comtesse et ses aventures m'ont mis en retard et les fils de Jean-Bart rangeaient leur matos quand je suis arrivé. Je plonge direct dans le bain avec SPERMICIDE. Ces parigos valent à eux seuls la sortie et ça ne m'étonne pas de les voir fricoter avec ZOE. Il est appréciable de prendre un bonne dose. SPERMICIDE, c'est le gros son sans concession, le hard rock MOTORHEADisé à la française. Bref, la claque, le tapis de bombe qui ne laisse rien de vivant après son passage. Ils le mérite largement leur nom. Ça ne m'étonne pas que ces soudards excitent la ZOE et leur union le temps d'une reprise des RAMONES a enfanté d'un monstre digne d'un vrai live des petites frappes new yorkaises en début de carrière.

Cliquer sur l'image - click on the pic

SPERMICIDE SPERMICIDE SPERMICIDE SPERMICIDE SPERMICIDE

Ainsi protégée, ZOE pouvait venir enfin arpenter la scène. Et voir ZOE tapiner à domicile est une aubaine. Le public, jeune, était assurément acquis aux hards-rocks stoneurs ; les groupies glapissaient en brandissant des messages haute température tandis que leurs pendants masculins s'époumonaient en gesticulant dans tous les sens. SPERMICIDE les auraient-ils dopés ? Sans doute mais c'est ZOE qui se chargea de les faire exploser. Impressionnant de voir des mômes s'éclater sur une zique bien chaude et racoleuse. La ZOE s'est assez déhanchée pour nous affoler et nous faire perdre raison. Sûr que certain(e)s en ont perdu leur pucelage. Ah ZOE !

Cliquer sur l'image - click on the pic

ZOE ZOE ZOE ZOE ZOE




Frédéric Loridant / Photorock.com 2007