Retour à photorock.com

Retour Contacts

The HIIJACKERS

The SWINDLE ORCHESTRA


Lille,
L'Imposture, le 28 janvier 2012

Deuxième concert de l'année et le sérieux allait commencer avec le passage des SWINDLE ORCHESTRA, une formation hybride fruit des copulations sonores entre ASPHALT TUAREGS, DOUBLE SHOOT et une boîte à rythme (comme quoi les plans à trois aboutissent parfois). L'imposture s'est imposée pour nos havrais comme une étape obligatoire entre Bruxelles et les docks du bout de Seine et c'est tant mieux. Sans doute que la bière destinée à rassasier les zicos, un truc improbable s'appelant Cara-Pils que l'on ne trouve qu'à l'Imposture, est plus attirante que le café des aires d'autoroute. Et les HIIJACKERS leur ont permis de déguster pleinement ce nouveau miracle de la fermentation du houblon.

Un premier groupe, les HIIJACKERS, venant de Douai m'a t-on dit enchaîna directement après l'écoute d'un morceau du nouvel ASHTONES que Gé nous passa en première mondiale ! Même si la rage des HIIJACKERS est très différente, le combo s'en sortit pas trop mal en balançant pas mal de reprises de Dr FEELGOOD entre autres au milieu desquelles, leurs compos perso pouvaient apparaître comme noyées. Mais bon le ton rock and roll était donné et les HIIJACKERS plutôt bons musiciens, ont réussi à éviter la débâcle de 1940 mais un I Wanna Be Your Dog, peut-être pas assez aboyé, a quand même attiré des mecs en bleu...

Cliquer sur l'image - click on the pic

The HIIJACKERS The HIIJACKERS The HIIJACKERS The HIIJACKERS


Aie ! L'avis de tempête allait-il condamner les SWINDLE ORCHESTRA à siroter les Cara-Pils au bar ? C'est mal connaître Malik et il en faut plus pour bloquer nos dockers (sans les muscles selon des sources très sûres venues d'une rockeuse bruxelloise d'adoption). Et les voilà partis, le son au plus bas (juste 99,9db) pour un set raccourci mais auquel peu s'attendait. Pas de batterie, des machines électroniques, une guitare et une basse et des compos qui claquent fort. Les SWINDLE ORCHESTRA naviguent entre les BxN / ETHNOPAIRE sans les chiens et SUICIDE / DEAD COMBO plombés par une basse. Il y a du Métal portuaire pour ne pas dire Urbain avec ce côté hypnotique et vibrateur quasiment HAWKWIND-ien qui vous fait digérer une portion de frites/fricadelles en moins de temps qu'il n'en faut pour vider une Cara-Pils. Et, bon point supplémentaire, leur reprise musclée de Killing an Arab n'a pas fait revenir les hommes en bleu, d'ailleurs, le contraire eût été surprenant... Un mauvais point, les SWINDLE ORCHESTRA n'ont pas de vinyle... Juste 2 cd, un studio et un live. Je ne peux que vous conseiller les 2 tout en évitant de les mettre en conduisant sous peine de faire des excès qui ne manqueront pas, là, d'attirer les mouches bleues.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The SWINDLE ORCHESTRA The SWINDLE ORCHESTRA The SWINDLE ORCHESTRA The SWINDLE ORCHESTRA



Frédéric Loridant / Photorock.com 2012

Valid HTML 4.01 Transitional