Retour à photorock.com

Retour Contacts

The CHESHIRE CAT (The Bouncing)

AHELLAGOODBANDNAME

The TAÏKONAUTS


Lille,
Le Revenge Pub, le 30 septembre 2011

Cent quatre-vingt deux mètres séparent la lumière de l'obscurité. Deux minutes selon Google Maps, 3 ou 4 selon mes calculs en tenant compte des bibines prises et me voilà au Revenge Pub. Une première fois, rapide, pour les CHESHIRE CAT, une seconde plus longue pour affronter les AHELLAGOODBANDNAME et une troisième fois, pour les TAÏKONAUTS, des cosmonautes chinois qui malgré la pénombre de la cave, ont quand même réussi à poser leur fusée sans dommage.

Elles se plaisent dans la pénombre les chattes des CHESHIRE CAT ! Leur musique en paraît d'autant plus puissante. Magie de l'obscurité, puissance d'une voix qui aurait fait perdre la tête à un Ulysse malgré ses bouchons de cire tandis que son équipage se faisait happer par des rythmes métronomiques vous explosant le cerveau. Les CHESHIRE CAT (The Bouncing) sont plus que chattes, transformées au fil des concerts en dignes filles de Bastet.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The CHESHIRE CAT The CHESHIRE CAT The CHESHIRE CAT The CHESHIRE CAT


De la cave monte un tumulte assourdissant. Le repaire feutré et inquiètant des filles de Bastet s'est transformé le temps du set des VOLT GHOST en une succursale d'Arcelor. On est vité happé par ce qui s'y passe et on se retrouve dvant des métallos du son qui frappent et contraingnent leurs pièces . Au fond, noyés dans une ambiance noire et rouge, des Alekseï Grigorievitch Stakhanov (Tomoï - Franck et Richard) laminent un rythme puissant et lourd. Devant, un Ludo exalté, contraint son micro et forge avec son sax des envolées sonores qui se matérialisent presque devant nous. AHELLAGOODBANDNAME ne fait pas dans la légèreté ni dans le lourd indigeste.... AHELLAGOODBANDNAME nous emporte dans des flux coulant des de leurs fours Bessemer soniques où se mélange jazz-punk et indus.

Cliquer sur l'image - click on the pic

AHELLAGOODBANDNAME AHELLAGOODBANDNAME AHELLAGOODBANDNAME AHELLAGOODBANDNAME


Il fallait aider la descente et les TAÏKONAUTS ont été parfaits pour se remettre joyeusement du déluge sonore. Nos spationautes chinois qui sont aussi chinois que moi martien n'ont pas n'ont plus de fusée mais par contre ils sont experts en ambiance Earth vs. the Flying Saucers, l'emballant dans une musique qui entraîne la gente féminine dans des déhanchements plus que suggestifs. Vive les martiens ! Il n'y a pas à dire, le surf fait encore des vagues et pas seulement sur les plages californiennes mais aussi dans les caves ou les arrières salles surchauffées comme on les aime. Et même s'ils se prennent pour des chinois, les TAÏKONAUTS ne sont pas du made in China !

Cliquer sur l'image - click on the pic

The TAÏKONAUTS The TAÏKONAUTS The TAÏKONAUTS The TAÏKONAUTS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional