retour à Photorock
Retour / Back


BAM [dtg] - TEXAS MOTHERFUCKERS

La Rumeur,
Lille, le 31 mai 2006



La France est figée : les bleus vont-ils rendre le moral aux bons français face au Danemark à 10 jour de la coupe du monde ? A moins qu'elle n'ait été suspendue au vote crucial destiné à savoir qui allait gicler de la Nouvelle Star. Dans tous les cas, les rues de Lille étaient bien vide ce mercredi 9 juin et la Rumeur aussi. Pourtant les bleus de BAM [dtg] rencontraient TEXAS MOTHERFUCKERS en concert amical dans la cave de la Rumeur. Un rapide sondage auprès d'un échantillon représentatif d'une personne montre qu'il a préféré rester devant le Nouvelle Star avec un verre de whisky à la main. Quelle France ! Je me fous finalement de savoir qui a gagné, en tous cas, même devant un parterre restreint, BAM [dtg] et TEXAS MOTHERFUCKERS ont montré que le couple France-Suède fonctionne à merveille.

Le binôme des soeurs Rose/Dossini accompagné du monôme Néric avait concocté une set list où les nouveaux morceaux, des skeuds inconnus tout juste sortis de répet, avaient la part belle et c'est assez rare pour être signalé, nombreux sont les groupes, grands et moins grands, d'assurer leur prestation en se basant sur leur titres phares. Les surprises ne s'arrêtèrent pas là, la plupart des skeuds de BAM [dtg] avait subi un lifting bousculant mes habitudes, avec un Néric se déchaînant sur des lignes implacables lancées comme par défi aux sisters Rose. Elles ne se gênaient pas d'ailleurs pour lui répondre à coup de rythmes et de riffs et vice versa, le poussant même à esquisser quelques mouvements "rock and roll" dont j'ai raté l'image sans doute par manque de vigilance mais quand BAM [dans ta gueule], ça sonne !

Cliquer sur l'image - click on the pic

BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg]

Malgré la demande insistante du public, les BAM [dtg] ne daignèrent pas jouer un rappel. Pfff ! Place aux TEXAS MOTHERFUCKERS, doux nom témoignant de la poésie innée et subversive de ces 4 suédois qui ressemblent à tout sauf à l'image que l'on se fait des suédois ! Comme on pouvait si attendre, nos scandinaves ne font pas dans la dentelle. En résumé et en caricaturant un peu, les TEXAS MOTHERFUCKERS sont le fruit d'amours illégitimes entre les leaders (mâles) de MOTORHEAD et NASHVILLE PUSSY. On retrouve une voix à la Lemmy poussée par un Blaine Cartwright sur des tempos rappelant sans nul doute la bande à Lemmy. Ils sont à mil lieux des reprises de Christophe et Dominique de la Nouvelle Star mais avec leur compos musclées, ils frappent justes et marquent à tous les coups. Les scandinaves seraient-ils plus forts que les français... Je m'emmêle les pinceaux, les bleus ne jouaient pas contre la Suède mais le Danemark et les danois ont mangé de la pâté. Du côté de la cave de la Rumeur, pas trop de concurrence quoiqu'avec la bière, les TEXAS MOTHERFUCKERS s'en tiraient pas trop mal mais en face il n'y avait pas grand monde pour leur tenir tête, certain préférant même le whisky et la Nouvelle Star.... mais là je me répète.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TEXAS MOTHERFUCKERS TEXAS MOTHERFUCKERS TEXAS MOTHERFUCKERS TEXAS MOTHERFUCKERS TEXAS MOTHERFUCKERS

Frédéric Loridant / Photorock - juin 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur !
Préférez un navigateur libre comme Firefox / Mozilla - Opera - Camino (for Mac) ou un autre (Galeon, Epiphany, Amaya, Dillo...)

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional