Retour à photorock.com

Retour Contacts

TEXAS TERRI BOMB
The ADICTS

Opwijk,
Nijdrop, le 31 mai mai 2011

Quand on aime, on ne compte pas son temps et ce 31 mai notre patience a été mise à rude épreuve... Une heure pour faire 5km à cause d'un accident sur l'E40 à 20 bornes de Gand. Un camion... Mais l'attente en valait la peine, Herman et Viperella nous avaient concoctés un concert digne des grandes sorties : la texane berlinoise TEXAS TERRI BOMB et The ADICTS. Notre seul problème était d'arriver à l'heure... On a raté le premier groupe, les CRACKUPS et TEXAS TERRI BOMB venait juste de commencer quand on est arrivé au Nijdrop... Ouf ! Ce ne fut pas le cas pour tout le monde...

Fille cachée d'une copulation entre Mick Jagger et Steven Tyler, TEXAS TERRI n'en n'a gardé que la tronche, pour le reste, elle n'est pas tombée dans leurs travers de stars perdues pour le rock and roll. Au contraire, le rock, elle l'a dans les veines (et aussi les fesses d'ailleurs) ! TEXAS TERRI BOMB, c'est de l'énergie, une présence et du sexe. Tout racole chez elle, l'ambiance chaude et rouge, un punk rock qui prend aux tripes et une allure à l'envoyer direct direct en enfer sans passer par la case purgatoire. Je tripe toujours devant cette bombe et vu sa forme, elle n'a pas fini de venir me chatouiller. I wanna be your dog hurle t-elle, il n'en faut pas plus pour la transformer en iguane femelle.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TEXAS TERRI BOMB TEXAS TERRI BOMB TEXAS TERRI BOMB TEXAS TERRI BOMB


Je n'avais jamais vu les ADICTS et le groupe a quelque peu changé depuis 1975... Orange Mécanique est devenu un décor, la place est maintenant aux paillettes et autres cotillons avec des déguisements dignes d'un show de l'archange Gabriel (pas celui qui s'est enfilé Marie, mais Peter Gabriel) ou d'une parade amoureuse de Joker voulant s'envoyer Cat Woman (celle que le Batman Hollywood n'a même pas réussi à attraper). Et ce fut d'autant plus impressionnant que la zique n'a pris une ride. Pas besoin de maquillage pour leurs tubes repris à tue tête par un paquet de keupons survoltés ni pour les riffs envoyés entre autres par un "jeunot" explosif. Et ce ne sont pas les filles qui me contrediront, elles ont eu la vedette, invitées sur scène pour partager un Bad Girl version charivari festif. Le concert de l'année dixit mon co-voiturier... Pas sûr, il reste encore 7 mois... et Herman et Viperella doivent encore avoir plein d'idées pour 2011, mais il fallait quand même être là.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The ADICTS' The ADICTS' The ADICTS' The ADICTS'



Frédéric Loridant / Photorock.com 2011

Valid HTML 4.01 Transitional