Retour à photorock.com

Contacts


RAT ATTACK - The COMPUTERS - BLACK SHEEP


Tournai,
Le Four à Chaux, le 22 décembre 2008

Dernière sortie de l'année 2008 et dans un endroit peu commun, la chaufferie d'un four à chaud, un monument classé à Tournai. L'endroit surprend et séduit, c'est un vaste déambulatoire voûté en pierre bleue avec en son centre, le four en lui même et ses gueulards où il y a un siècle, des chauffeurs s'affairaient. Il devait faire rudement chaud vu la gueule des moellons de pierre bleue craquelés par la chaleur. Et il y a fort à parier que la charrette qui sert de bar à l'entrée n'était pas là, surtout avec de la jupiler à un euro ! Pas de chauffeur, pas de chaux, juste un bar, des tables et dans une travée, une scène à même le sol en terre battue que les BLACK SHEEP, les RAT ATTACK et The COMPUTERS allaient réchauffer car on est un 22 décembre, le four est éteint depuis un bail et il ne fait pas très chaud.

Les premiers à réchauffer l'atmosphère furent les RAT ATTACK. Je les avais vu 11 jours avant avec les COMPUTERS et ça n'a pas changé, chanteur entreprenant etc, le tout faisant dans du hardcore de caves. La seule différence avec la Chimère est le lieu, plus propice sans doute à une invasion de rongeurs qui n'a toutefois pas trop fait peur à un public surtout venu soutenir (ou aveuglé par ?) les BLACK SHEEP.

Cliquer sur l'image - click on the pic

RAT ATTACK RAT ATTACK RAT ATTACK RAT ATTACK

La suite fut grande et j'étais d'ailleurs venu pour ça. The COMPUTERS étaient de retour, une dernière date avant de revenir au bercail. Ces sales gamins un peu dandy sur les bords, très anglais disons, m'avaient bien impressionné lors de leur passage à la Chimère. Des excités juste capables de faire un rock and roll de papa passé à la centrifugeuse, boosté à l'ergol hypergolique et vous envoient un paquet de G dans la gueule. Et c'est sans compter la voix sans doute proche d'un Roswell se prenant les burnes dans un engrenage... Et pas gênés pour 2 sous, les one two tree four émaillent parfois leurs intros. Leur seul but, faire leur set à fond de 6 sans laisser le public reprendre sa respiration. Et une fois le premier choc encaissé, le concert est fini ! Toujours aussi impressionnant ces sales gamins, ils méritent une vraie scène mais gare à ceux qui les prendraient en première partie, impertinents comme ils sont, ils seraient capables de leur voler la vedette ! Mais de source sûre quoique féminine, débarrassés de leurs attributs soniques, les COMPUTERS sont adorables.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The COMPUTERS The COMPUTERS The COMPUTERS The COMPUTERS

La suite nous ramène dans la grande famille protéiforme de la Guerilla Assos dont le chef de file est GUERILLA POUBELLE. Les BLACK SHEEP ont embrassé cette cause musicale dans la branche hardcore avec l'avantage d'ouvrir de nouveaux horizons à toute une bande d'ados formatés la plupart du temps par le Mouv ou autre radio branchouille et le désavantage de lasser les plus vieux, des blasés habitués à plus d'agressivité sonique. Ceci m'empêchant pas une bonne prestation des BLACK SHEEP qui a facilement convaincu vu que la plupart des kids présents étaient acquis à leur cause quoique certains se posaient sans doute des questions après le passage du météore fracassant The COMPUTERS.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BLACK SHEEP BLACK SHEEP BLACK SHEEP BLACK SHEEP




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009