Retour à photorock.com

Retour Contacts

ASHTONES

The DE RELLAS

Lille,
la Chimère, le 03 janvier 2010

BAM [dtg] against ASHTONES ! Rassurez vous, rien de violent, juste une bataille de chiffres. En effet BAM [dtg] a doublé à la corde le 20 février ASHTONES ; c'était la 25ème fois que je les voyais en concert, le compteur d'ASHTONES, à ce jour, bloqué à 24... C'était sans compter une nouvelle offensive de nos raw-rockeurs qui ouvraient une sacrée soirée avec comme invités de marque, The DE RELLAS, du punk rock anglais dans la veine des VIBRATORS. Au final, un énorme claque, la preuve que le punk est encore bien vivant et ASHTONES est à égalité avec BAM [dtg]. Détail certes, mais de quoi faire taire les mauvaises langues qui osent dire que j'ai une préférence pour les groupes où il y a des filles...

Et pas de gonzesse dans les ASHTONES, juste une sacrée patate. La scène est un peu juste pour recevoir nos 5 lascars. Pas de quartier, le groupe se lance sans crier gare dans un concert tout en zone rouge, résistant aux assauts de quelques fans trop enthousiastes. Gé, impérial, tient son pied de micro comme un sceptre. A sa gauche, Destroy, toujours allumé, balance ses riffs tranchants comme des rasoirs. A droite, Francis toujours couvert de son bonnet estampillé RAMONES, se lance dans des solos qui viennent vriller nos oreilles et au fond, cachés, un Rotring qui écrase de ses gros doigts des cordes qui n'arrivent plus à lui résister et Oliv, placide à première vue, mais qui imprime un tempo d'enfer. Un concert comme on aime en voir, bourré d'une énergie distillée par des skeuds qui riment avec tubes. Une valeur sûre, une magnifique leçon de zique qui vous prend aux tripes et se répand partout. ASHTONES [is] in my blood !

Cliquer sur l'image - click on the pic

ASHTONES ASHTONES ASHTONES ASHTONES


The DE RELLAS comprend un ex-VIBRATORS, Robbie Tart, le chanteur/guitariste. Logique que l'on retrouve l'empreinte de ce groupe devenu mythique. Avec les The DE RELLAS, on joue dans le même registre, un punk "pop" avec des refrains qui tuent et une joyeuse pêche communicative. Si on y ajoute une rock and roll attitude très british acquise sur des scènes de toutes tailles depuis des lustres, on a tous les ingrédients d'une belle réussite. Morceaux ravageurs dont les refrains se reprennent en yaourt vu que la plupart d'entre nous ne les connaissait absolument pas, rock and roll attitude très british, belle prestance et surtout plaisir de se produire devant la cinquantaine de spectateurs présents qui au rappel, ont vibratoré au son de la ballade aussi punk que craquante, Baby Baby, des VIBRATORS jouée en excès de vitesse... Ne pas croire surtout que les The DE RELLAS ne sont qu'une pâle copie de la bande à Ian "Knox", ils ont leur âme propre et les différences sont marquantes même si on reste dans le même registre. Je suis sûr qu'ils auraient été parfaits en première partie des VIBRATORS qui d'ailleurs reviennent bientôt (le 24 avril à la Boîte à Musiques, Wattrelos).

Cliquer sur l'image - click on the pic

The DE RELLAS The DE RELLAS The DE RELLAS The DE RELLAS



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional