Retour à photorock.com

Contacts

THE WAILIN' YEAHS - FLYING OVER

THEE VICARS

Lille,
La Chimère, le 22 novembre 2009

Si les vicaires avaient autant d'attrait que THEE VICARS, on remplirait plus facilement les églises. Nos vicaires avaient posés leurs encensoirs, ciboires et guitares à la Chimère et avaient rameuté comme enfants de chœur les FLYING OVER et The WAILIN' YEAHS, des groupes encore inconnus à la plupart des fidèles présents. On se doutait quand même que le prêche allait faire la part belle à un rock garage tout droit sorti des sixties mais les voies de Dieu étant impénétrables, on a eu quelques surprises.

Tout a commencé avec les WAILIN' YEAHS, obscur groupe s'entraînant pour un bal de fin d'année dans une école catho rappelant un peu The DANDY WARHOLS. Et pourtant sur scène, surprise, il y a des têtes connues, au moins 2 THEE VICARS en chair et en sang... Gag ou non ? Tout les ingrédients des THEE VICARS sont là avec une bonne dose de psyché en plus mais... En tout cas, dans la salle on se regardait. Non pas que c'était mauvais, au contraire, ça jouait et plutôt bien mais au ralenti... bizarre...

Cliquer sur l'image - click on the pic

THE WAILIN' YEAHS THE WAILIN' YEAHS THE WAILIN' YEAHS THE WAILIN' YEAHS


A l'opposé, les bordelais des FLYING OVER ont foutu le feu à la bâtisse. Des jeunes iconoclastes venant de la plus anglaise des villes française, Bordeaux, depuis la traitrise d'Aliénor. Sur scène, deux mauvais garçons en blouson noir (une guitare, une basse), une chanteuse en duo avec l'autre guitariste et le batteur derrière apparemment débonnaire, apparemment seulement car il frappe fort en balançant des tempos d'enfer. Les FLYING OVER font dans un punk rock bien speed, belles guitares saturées qui cinglent dans tous les sens, basse bien percutante, batterie fracassée et chanteuse énergique... Et en prime, une reprise des KIDS. On la retrouvait enfin l'énergie.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FLYING OVER FLYING OVER FLYING OVER FLYING OVER

Bien chaud après le survol des FLYING OVER, on les attendait de pied ferme les THEE VISCARS. Et on n'a pas été déçu ! Ces petits jeunes ont le rock and roll dans le sang. Incisifs, percutants, on s'est pris des giclées d'osties soniques en permanence. Ce sont les dignes successeurs des SONICS sous speed et des KINKS dopés à qui ils ont rendu hommage et leur version de Girl you really got me sentait le vécu. Si jeunes THEE VICARS et autant d'expérience avec les filles. Ils ne craignent rien, ils foncent toutes guitares hurlantes et tant pis pour ceux qui ne s'enfuient pas assez vite, ils seront contaminés. Et pas de vaccin ! Et pourtant rien derrière leur visage encore adolescent ne pouvait laisser supposer un tel déferlement d'énergie brute, on leur donnerait le bon dieu sans confession... Mais ce ne sont pas des enfants de chœur mais les THEE VICARS. Le concert aurait s'arrêter là, c'était sans compter leur dernier LP qui n'a rien à envier à leur prestation scénique avec en plus l'impression que la galette a été gravée au marteau piqueur en 1965 !

Cliquer sur l'image - click on the pic

THEE VICARS THEE VICARS THEE VICARS THEE VICARS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009