Retour à photorock.com

Contacts


BAM [dtg] - MARTCHA

The HOP LA !


le Shakal Aka,
Hazebrouck, le 11 septembre 2009

Encore un 11 septembre et pas de tour à terre ! De toute façon, je n'aurais même pas été au courant, j'ai passé mon aprem à pêcher dans la Lys, à attraper des arbres avec mes leurres et ma première partie de soirée à assister à une réunion à l'école ; ça fouettait les égouts dans la salle de classe, une odeur de Lys s'était accrochée à moi, bref la honte... Et c'est très tardivement (c'est fou qu'est ce qu'ils ont comme trucs à raconter dans les collèges) que j'ai mis plein gaz vers le Shakal Aka à Hazebrouck pour tenter d'accrocher les BAM [dtg] qui jouaient en première partie des MARTCHA et des The HOP LA ! Gratte-ciel à terre ou pas, odeur de vase ou non, plus rien ne me touchait j'étais un highway star ce qui ne m'a pas empêché d'arriver en retard.

Et patatra, les BAM [dtg] attaquent leurs 3 derniers morceaux, sûr que je ne suis pas un highway star... Quelques photos à l'arrache et à froid et déjà, les derniers riffs s'annoncent. Le concert a du être beau, Rose fait toujours dans le rauque à la DISTILLERS, Julie a les cheveux collés sur la front par la sueur à force de frapper, la gratte de Seb s'amuse avec la rythmique de Rose et Néric balance ses accords bien graves dans le tas. C'est frustrant de devoir en rester là. Le seul point positif est que je sens moins la vase.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg] BAM [dtg]

Suite lilloise avec les MARTCHA qui s'amusent à nous balancer un rock and roll qui annonce le ton général du reste de la soirée et qu'on peut résumer à "nos années SHERIFF" sans oublier les LSD et autres OTH avec une petite pointe de STARSHOOTER (des anciens !!!) dans certains chorus. Tout un tas de spectateurs ont replongé dans leurs années lycées avec un brin de nostalgie... Au centre, le Pierrot qui est toujours remonté à bloc, balayant large avec ses riffs, à sa droite, Bobby le bassiste, posé, surveillant les volte-faces du Pierrot, de l'autre côté, Loran bien enraciné sur ses creepers cisaille la section rythmique par ses solos ; enfin au fond, Tom frappe ses toms... Pas de chichi, juste du rock and roll glissant frénétiquement parfois vers le punk, une vraie rampe de lancement pour The HOP LA !

Cliquer sur l'image - click on the pic

MARTCHA MARTCHA MARTCHA MARTCHA

"J'ai besoin de ton aide.... J'ai besoin de ton aide..." gémit le chanteur, repris en chœur par le public, il ne manquait que "tu fais chier, allez hop, dégage" pour donner une fin heureuse à ce drame. Grosse basse qui laboure, batteur frappeur, grattes qui découpent tout et paroles bien choisies, The HOP LA ! étaient partis pour nous faire passer une nuit blanche bien hot ; j'en ai même vu une qui, en "tête à sexe" a pris en photo les burnes de son voisin de derrière qui leur faisait prendre l'air ! (quoique que je ne sais plus trop, c'était peut-être à MARTCHA). Bref, l'ambiance était très chaude et ce ne sont pas les The HOP LA ! qui ont fait quoique ce soit contre ce réchauffement climatique. Au contraire ! On va leur foutre de la taxe carbone sur leurs skeuds... Ils vont devoir en faire des concerts pour la payer ! Au fait, je ne fouette plus l'égout, maintenant je sens le chacal.

Et je ne sais pas si vous avez remarqué mais le gratteux à une belle Gibson avec une bandoulière Fender...

Cliquer sur l'image - click on the pic

The HOP LA ! The HOP LA ! The HOP LA ! The HOP LA !




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009