Retour à photorock.com

Retour Contacts

TYSON BOOGIE - The HOP LA !
et les Pipoles

Lille,
Le yéti, le 04 décembre 2009

The HOP LA ! au Yéti. Je croyais que c'était une blague... Eh non, c'était un plan à Pierrot, the MARTCHA lead vocals et il fallait oser. Car le Yéti, c'est la Chimère sans sa queue. Pas vraiment de scène, juste un espace de quelques mètres carrés sur la route des chiottes. Malgré mes craintes, tout s'est bien passé, du monde, pas mal de monde même et une putain d'ambiance, un truc rare qui marque. Il a bien fait d'oser le Pierrot ! En première partie, sur le papier, les JNEB BAND devaient coincer leurs cuivres sur la petite scène mais... tendinite et JNEB par magie s'est transformé en TYSON BOOGIE...

On prend les mêmes et on recommence. La set liste était encore estampillée "La Chimère – 29 novembre"... ! Enfin un groupe écolo qui évite les sorties imprimante à tout va ! Une différence quand même, les TYSON BOOGIE ont remplacé un titre par un autre en l'honneur de je ne sais plus qui, récemment décédé (pas Eric Woolfson d'ALAN PARSON PROJECT). On commençait à se presser au Yéti, les TYSON en profite pour donner un set sans faute et bien chaud. Et il faut avouer que même une deuxième fois en une semaine, j'ai pris plaisir à écouter et voir ces princes des Weppes qui risquent fort de partir à la conquête du monde comme leur illustre voisin, Raymond Calbuth, le roi du Mélantois.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE TYSON BOOGIE

Place aux The HOP LA ! Le quatuor sudiste arrive tant bien que mal à se caser entre des portraits de Mike BRANT et BECK (pas Jeff, la bière) et lance la sauce. Quel sens des compos, toutes plus grandioses les unes que les autres. Et tout en français comme les DIEGO PALLAVAS, l'autre meilleur groupe de rock français dans un registre un peu différent, complémentaire mais pas concurrent. On a eu droit à la totale tant sur le plan du plaisir auditif que pour l'ambiance. Tous chantaient à tu-tête, tentaient d'envahir la minuscule scène ou se lançaient dans des kami-slams avant de s'effondrer en piqué au pied du bar. On sent l'ombre des SHERIFF mais peut-on renier ses origines ? En tous cas, le temps est passé trop vite au Yéti et j'ai amèrement regretté de ne pas pouvoir aller le lendemain à Gravelines où les The HOP LA ! donnaient la réplique aux RAMONEURS de MENHIRS ! J'avais furieusement envie d'une bonne dose d'énergie.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The HOP LA ! The HOP LA ! The HOP LA ! The HOP LA !


Les Pipoles

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les Pipoles Les Pipoles Les Pipoles Les Pipoles




Frédéric Loridant / Photorock.com 2009

Valid HTML 4.01 Transitional