Retour à photorock.com

Contacts


The BASTOUNS - The PRIME MOVERS


Lille,
le Rêve d'Herbert, le 14 septembre 2007

Rentrée politique, rentrée scolaire, rentrée.... Ça gonfle la rentrée, nuage gris, bouchons, tronche des gens qui se pressent au travail, factures.... Et cerise sur ce gâteau salé, la rentrée musicale ne fut pas vraiment à la hauteur de mes espérances. Juste du métal qui tache le week end dernier. Dur dur. Mais tout à une fin et ce vendredi 14 septembre est à marquer d'une pierre blanche. The BASTOUNS et The PRIME MOVERS se produisaient au Rêve d'Herbert. La reprise est là. Enfin ! Bien que dans la réalité, les Rêves d'Herbert ont recommencé dès le 28 août mais bon j'étais au bout du monde.

Adieu la chevelure qui caressait le micro quand Alex, le chanteur-guitariste des BASTOUNS, hurlait dans le micro. Adieu les plans noisy qui rejoignaient parfois les mondes de la No Wave. Pas de dérive vers les CONTORSIONS, pas de James Chance de la gratte en vue, juste une nouvelle coupe, presque militaire et une rage sonique qui s'est transformée en riffs vengeurs. The BASTOUNS font maintenant dans un punk sans toutefois renier leur esprit stoogien-noisy des origines ; la sauce a prise, a surpris même et les habitués du punk brut et dur se sont plu à suivre ce BASTOUNS nouveau. Beau retour accrocheur.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The BASTOUNS The BASTOUNS The BASTOUNS The BASTOUNS The BASTOUNS

Après le choc BASTOUNS, place aux ricains. The PRIME MOVERS viennent de Boston et se trouvent au croisement entre le punk ricain et le punk anglais. Certains parlent même d'un côté The JAM américanisé tandis que d'autres ont trouvé que le chant était le point faible des PRIME MOVERS. Ces descendants de la Boston Tea Party n'ont pas eu besoin de se déguiser pour envahir les Rêves d'Herbert. Ajoutez à ce rock and roll punk, une Sabatel déchaînée et généreuse, il n'en fallait pas plus pour lancer pleinement cette deuxième saison hautement culturelle et internationale du Rêve d'Herbert mais aussi pour me faire oublier les pompes grandiloquentes des symphonico-métalleux vues le week-end précédent.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The PRIME MOVERS The PRIME MOVERS The PRIME MOVERS The PRIME MOVERS The PRIME MOVERS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2007