Retour à photorock.com

Retour Contacts

The VEGAS - TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS
CHUCK VIOLENCE AND HIS ONEMAN BAND

Lille,
La Chimère, le 07 mars 2010

"T'as raison ma Brenda, faut pas s'laisser aller". Non je ne vais pas gratter un Vegas. Éventuellement, ce sont les oreilles que j'aurais pu gratter face aux VEGAS qui ont ouvert la soirée. Derrière, les TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS et CHUCK VIOLENCE AND HIS ONEMAN BAND ont continué cette parade du dimanche soir. Encore un plan à Peggy qui s'est avéré gagnant pour une mise de 5 euros ! On est joueur ou on ne l'est pas et ce soir, 100% des gagnants ont tenté leur chance malgré le froid et les experts (à Las Vegas en plus) sur tf1.

Disons le tout de suite, The VEGAS n'a rien à voir avec la ville éponyme. Sans doute, sont-ils des experts, mais des experts dans un rock très énervé teinté de surf et de garage. The VEGAS vient du pays des oies grasses et le cacardement de ces volatiles les ont poussés à tâter du manche et de se lancer dans une mixture sonore destiné à couvrir le bruit des foies cirrhosés sur pattes. Et ça marche, The VEGAS cacarde plus fort sans pour autant gaver les oreilles de ceux qui les écoute. Au contraire, leur rock survolté est estampillé Label Rouge. Un rock dans la lignée des STOOGES, MC5 et autres HEARTBREAKERS version garage avec un soupçon de surf plus sensible sur leur galette vinyle verte qu'en live. Les courageux présents, des futurs cirrhosés sans doute vu l'affluence au bar après le passage des VEGAS ont eu de la chance, ils ont gagné au grattage et au tirage.

Cliquer sur l'image - click on the pic

The VEGAS The VEGAS The VEGAS The VEGAS


De 4, on passe à 2 avec les TEENAGE MOONLIGHT BORDERLINERS. Avec ce duo, finis les fastes et les ors de Las Vegas, on plonge directement au garage. Leurs outils ? Deux guitares, une caisse claire et une grosse caisse qui maltraités, crachent un son bien brut tout droit sorti d'un atelier de mécanique. Là aussi on glisse, non pas dans une flaque d'huile (quoique), mais dans un rock and roll bien énervé fruit d'une vive discussion entre une Fender Telecaster et une Hagstorm Vicking (une des guitares d'ELVIS en 1968 !). Un soupçon de blues, une bonne dose de garage et des guitares furieuses sur une caisse claire qui sonne, de quoi satisfaire pleinement les amateurs du genre.

Cliquer sur l'image - click on the pic

T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS T.M.BORDERLINERS


La progression mathématique est constante, de 2 maintenant on passe à 1. CHUCK VIOLENCE se présente avec son ONEMAN BAND. Une guitare, une batterie et deux mégaphones pour se faire entendre. C'est brésilien, il y a un côté roots (sans rapport avec SEPULTURA). On pense plutôt à un BOB LOG III sans casque et sans pépé aux gros seins qui fascine tant le Bob. Au moins CHUCK reste plus concentré sur son rock primitif qui se balade pour notre plus grand plaisir entre blues, punk et rock garage.

Cliquer sur l'image - click on the pic

CHUCK VIOLENCE CHUCK VIOLENCE CHUCK VIOLENCE CHUCK VIOLENCE



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional