retour à Photorock
Retour / Back
ELEKTROCUTION - TOKYO SEX DESTRUCTION

Organisation Party-Program

la Cave aux Poètes,

Roubaix, 16 octobre 2005



Il y a de l'électricité dans l'air ce soir à la Cave aux Poètes, les normands d'ELEKTROCUTION alliés aux catalans de TOKYO SEX DESTRUCTION avaient décidé de mettre le feu et ils y sont parfaitement parvenus en allant au delà même des espérances du public. S'il y avait des limitations de vitesse en musique, ELEKTROCUTION serait en prison avec moins 2327 points sur le permis et une inculpation pour conduite mettant en danger la vie d'autrui. Le seul mot d'ordre de ce groupe : à fond ! Comme les vikings qui remontaient les cours d'eau en semant la désolation sur leur passage, ELEKTROCUTION trace son chemin à grands coups de guitares et de roulements laissant en rade du Havre les oreilles de ceux qui les ont trop approchés. Un seul mot d'ordre : du rock and roll et pas celui de papa, du rock and roll à fond, à faire fondre les bouchons d'oreille ou les semelles des baskets. Et sans temps mort s'il vous plaît ! D'ailleurs la récupération des temps morts entre les morceaux leur permet de nous balancer un skud de plus, tant pis pour notre équilibre, tant mieux pour notre plaisir hédoniste. Par Thor et Odin, c'est sauvage ! c'est bon !...

Cliquer sur l'image - click on the pic




Les vikings à haute densité électrique nous laissèrent finalement tomber aux mains d'une puissance étrangère qui n'a rien à leur envier : les TOKYO SEX DESTRUCTION. De Tokyo, ils ne gardent que l'esprit extrême, du Sex, plein de choses sans doute et de Destruction, ils terminent l'oeuvre commencée par les ELEKTROCUTION. TOKYO SEX DESTRUCTION mêle punk anglo-saxon, pré punk ricain avec en filigrane les MC5 et fougue catalane. J'oserai même dire que TOKYO SEX DESTRUCTION est arrivé à s'approprier la pompe et la chaleur communicatrice d'un FAMILY par exemple (groupe génial à cuivres à tendance psyché funk du début des seventies) en les transformant en punk rock and roll racé comme une belle catalane... Et elles valent largement les andalouses...si difficiles à saisir, à transformer en pixels...sexe et destruction...

Cliquer sur l'image - click on the pic


octobre 2005

Frédéric Loridant / Photorock © 2005

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur ! : Mozilla/Firefox -- Opera -- Safari !

Be free with Linux