Retour à photorock.com

Retour Contacts

JIMY WAS GAIN

TONY TRUANT

Villeneuve d'Ascq,
la Maison des Etudiants de Lille 1, le 28 janvier 2010

Une soirée rock and roll chez les universitaires, ça ne se rate pas. Au programme, non pas des expériences biologiques ou des calculs de résistance des matériaux mais du rock garage venu directement des années 60 – à se demander s'ils ne travaillent pas sur des machines à remonter le rock à Lille 1 – et du pur rock and roll à la française. Les protagonistes, des étudiants venus des 4 coins du monde, des billards, un bar et une scène où se sont succédés JIMY WAS GAIN et TONY TRUANT. Bref, de quoi pimenter la monotonie des études.

Après l'épisode du Lavotec, voilà les JIMY WAS GAIN à la fac ! Peut-être que la prochaine fois, on pourra les suivre dans un garage vu que c'est leur credo, le rock garage ! Les deux lascars sont tout bonnement impressionnants. Une guitare, une batterie et on envoie la sauce. Une sauce tout imprégnée des années 60 et d'obscurs groupes aujourd'hui oubliés mais qui ont donné de solides fondations sur lesquelles on s'appuie toujours. A tel point que j'ai passé un bout de temps à comparer leur set list aux titres de la compile de Nuggets pour voir où ces sales gosses ont pompé leurs excellentes idées. Ils ont tout des grands les JIMY WAS GAIN. Une guitare ou plutôt des belles guitares avec plein de potars partout, un vox vintage et une batterie signée Mother Fucker... Encore quelques concerts et peut-être qu'on y lira L.A.M.F. Mais en attendant, en dehors de leurs propres compos toutes droites venues de la guerre froide, I wanna be your dog est venu nous aboyer que les JIMY WAS GAIN ont aussi un pied dans les seventies...

Cliquer sur l'image - click on the pic

JIMY WAS GAIN JIMY WAS GAIN JIMY WAS GAIN JIMY WAS GAIN


Avec TONY TRUANT, on passe dans un registre un peu différent, un ode à la francophonie tout à fait à propos devant le public cosmopolite qui se trouvait là. Le trio conduit par l'ex guitariste des défunts DOGS et actuel gratteux des WAMPAS tape dans un rock and roll pur jus chanté en français, se posant en dignes successeurs d'une jeunesse rock and roll malheureusement bouffée par Salut les Copains et qui a fini par s'échouer lamentablement dans la variété mais bon... Avec TONY TRUANT, pas trop de danger de naufrage. En plus du TONY qui à un passé trop lourd pour s'échouer, le batteur traîne avec MANU CHAO, belle référence, et le bassiste use son foie avec les PRODUCTEURS DE PORCS dans Groland, le seul pays où cet organe est en libre service et interchangeable. Difficile de se prendre la tête avec de telles bêtes de concours qui balancent des saucisses soniques pur cochon ornées d'un "label rouge"... Une Dose de cheval, Fais pas chier, Je te hais et plein d'autres... Tout ce bordel a été joué par des mecs qui ne sont absolument pas des Guignols mais des vrais rockers dans l'âme. Enfin, ils ne se sont pas barrés Par la porte de derrière et même si Ma maman n'aime pas [cette] musique, moi Je me suis régalé ! La suite sur la set-list tout en sachant qu'ils ne l'ont pas vraiment suivie.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TONY TRUANT TONY TRUANT TONY TRUANT TONY TRUANT



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional