Retour à photorock.com

Contacts


EITIE - TOXIC SONIC


Cambrai,
Le Room, le 13 septembre 2008

Quel rapport entre un groupe local aux ambitions mesurées, les EITIE et un trio parisien aux ambitions internationales (n'ayons pas peur des mots), les TOXIC SONIC (en répet à Cambrai) ? A priori, aucun... Pourtant, les points communs existent. Les deux groupes sont des trio, un batteur, un gratteux et une bassiste, ils jouaient dans le même troquet, le Room et le batteur sonic a traîné avec INERTIE devenu par contraction EITIE. Les comparaison s'arrêtent là. Pour la musique, c'est le choc de deux mondes.

Il en a eu de la persuasion, Alex le batteur des TOXIC SONIC, pour me faire venir un samedi soir de tempête à Cambrai, ville où je traîne déjà toute la semaine. J'ai fini par craquer et me voilà au Room, petit bar des faubourgs de la ville. Retrouvailles, les pizzas traînent sur les tables, le repas des zicos, j'en pique une part. EITIE attaque sur la petite scène qui tient de l'alcôve propice aux amourettes ou aux rendez-vous discrets. Belle basse bien nerveuse, gratteux et batteur tiennent la route mais les compos bien lourdes soutenues par une belle basse plombée peinent un peu à mon avis par un chant trop métal atmosphérique imposant des passages plus lents ; ils cassent un peu l'ambiance dans laquelle se trouvait plongé l'auditeur.

Cliquer sur l'image - click on the pic

EITIE EITIE EITIE EITIE

Avec l'arrivée des TOXIC SONIC pour un set d'une demi heure, on passe à une tranche supérieure. Les deux mâles du groupe sont des fins connaisseurs du rock and roll avec comme pedigree, PRAVDA pour le gratteux, LYCOSIA et DEAD's SEXY pour le batteur et sans doute une naissance dans la baie de Pétra tou Romiou à Chypre pour la bassiste. Ils ont baigné dans un jus glamo-gothico-electro-punk-métal et dans la grande bleue, qui pressé, ne pouvait que donner du TOXIC SONIC. L'esprit est à la RAMONES, des morceaux courts, invitant à danser et bien balancés. Le tout joué à toute vitesse sans tomber dans un bubble punk déjà bien exploré pour les newyorkais. On reste dans un bubble-rock voire red bullarôme électro-glam. Et c'est tout naturellement qu'ils reprennent un LIPP's Inc CORPORATION (Funky Town) ou KIM WILDE (Kids in America) leur donnant un fougue rock and roll invitant à des pogos sweet. Il fallait être au Room pour avoir une idée du goût des TOXIC SONIC, il faudra être dans une vraie salle de concert pour le savourer pleinement.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TOXIC SONIC TOXIC SONIC TOXIC SONIC TOXIC SONIC




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008