Photorock


au
festival Prog Sud 2002
le 01 juin 2002


TRYO, ce Janus progressif, ce groupe à deux facettes , en a laissé plus d'un pantois !

Ce trio chilien inconnu ou presque en Europe se plaît à mêler dans un même set, acoustique et électrique et sans mélanger les genres !
Le concert s'ouvre avec une partie acoustique où les compos pour guitare/violoncelle et percussions en tout genre, rappellent parfois AFTER CRYING et créent des ambiances intimistes, douces et feutrées, propices au recueillement ou au contraire, luxuriantes voire baroques version latino. Sans jamais devenir ennuyeuse, elle évite surtout de tomber dans une sorte de new age easy-listening de super-marché comme cela s'est parfois entendu surtout avec ce type de formation acoustique.....

Cette plénitude musicale laisse place au bout de quelques morceaux à une formation électrique plus classique. Le rock reprend ses droits après cet interlude ô combien reposant. Oubliées les ballades à la violoncelle ryhtmées par des percus tout en finesse. L'épine dorsale devient la basse. Elle contrôle deux satellites de très haut niveau : un batteur virtuose et un guitariste dopé par le Hight Voltage. On quitte les rivages du prog classissisant pour aborder l'île de prog musclé basé sur une section rythmique ultra efficace, lourde à souhait et servant de piste d'envol à tous les délires possibles y compris ceux du maître des rythmes ! On sent nettement une construction crimsonnienne dans les morceaux et dans les progressions. Mais, tout est empreint de la chaleur sud américaine, les sons sont colorés par un hispanisme qui contraste avec la froideur anglo-saxonne et les ambiances un peu angoissantes de KC. L'électricité a aussi ses revers ; parfois des impressions de linéarité suintent dans les compos ; mais sans nul doute, ce Janus chilien a fait grande impression tant par sa musique bicéphale que par sa fougue sur scène.



Et bien sûr, les autres groupes du festival PROG SUD 2002 : BIOMECH RACE - MIRAGE - LORD of MUSHROOMS - VITAL DUO - Il BALLETO di BRONZO et RICOCHER














Frédéric Loridant ©2002