Photorock


The SILK
et
Daevid ALLEN' s University of Errors

au
Spirit of 66
Verviers, le 18 mai 2003

22h30 par 50°35 de latitude Nord et 5°51 de longitude Est, à Verviers et plus exactement sur la place du Spirit of 66, la planète GONG a atterri sur la planète Terre sans faire de dommage. Seuls les professeurs de The UNIVERSITY of ERRORS ont débarqué tandis que l'immense vaisseau sonique rebondissait vers de nouvelles aventures.

Pour les accueillir, une centaine d'initiés et The SILK pour faire patienter le temps que nos professeurs se préparent. The SILK est une formation belge avec une chanteuse qui ne se cloître pas dans un genre défini. Même si la tendance générale est "prog", The SILK n'hésite pas à balader son auditoire entre un space à la STEVE HILLAGE et des riffs et rythmes dignes du prog métal avec des solos floydiens de haut vol. La chanteuse ne lésine pas sur sa voix toute en crescendo qui pourrait aller jusqu'à l'explosion des chopes ! Il y a du Memorex dans l'air ! De plus, The SILK contrairement à d'autres groupes qui tablent sur un ou deux morceaux chocs, tient largement la distance sans qu'une once d'ennui vienne planer sur la salle. D'ailleurs, sans doute en concurrence avec cette musique puissamment habillée par la voix, le bar n'a pas fait recette et les glapissements des mal appris qui passent leur temps à discutailler, se sont pour une fois tus.

cliquer sur l'image - click on the pic

The Silk The Silk The Silk

The Silk The Silk The Silk The Silk The Silk The Silk

The Silk The Silk The Silk The Silk


Une vingtaine de minutes de pause, une paire de bières pour certains et l'auguste aréopage de professeurs pris possession de l'estrade. Discours d'ouverture chanté par Monsieur le professeur Daevid ALLEN, le temps que ses collègues prennent leurs aises pour tenir les deux prochaine heures sans faillir.

Dès le second morceau, le ton est donné. Ces profs sont toujours aussi déjantés et prouvent que l'âge ne rime pas toujours avec sagesse, l'espièglerie étant de rigueur dans cette université où le droit à l'erreur donne accès au succès.

Mélangeant sans souci du SOFT MACHINE, du GONG et du UNIVERSITY of ERRORS, ce cours magistral ne fut qu'une suite d'expériences détonantes plus réussies les unes que les autres. Josh POLLOCK accapara une grande partie de l'attention des potaches. Présenté par Maître Daevid ALLEN lui même comme un grand mandarin de l'erreur, il passa sa soirée à aligner riffs sur riffs plus décoifant les uns que les autres tout en faisant passer son message avec un mégaphone piqué sur une barricade. Véritable sculpteur de notes, ce Praxitèle de la guitare outre le fait de jouer sur une guitare montée à l'envers, malaxe ses sons, les brusque ou au contraire les adoucit ou les cajole pour en tirer le meilleur. Il est aussi déchiré que son pyjama. Parfois planant, souvent grunge dans son jeu, Josh POLLOCK donne ces impulsions géniales avec lesquelles Daevid ALLEN joue comme un grand gamin. Plus en retrait, le binôme basse/batterie, Michael CLARE et Warren HUEGEL,  autorise par sa régularité, sa connaissance du monde des rythmes, ces envolées salvatrices et ces accélérations soudaines dignes d'un dragster. Pour couronner le tout, une habile des mains, une reine du fluide magnétique vînt envelopper leur discours avec une machine sonique.

Place au jeu, place à l'art, ce ne sont plus des notes que crachent les amplis, mais de véritables tableaux où les sons prennent vie, s'humanisent sous leurs doigts experts. Ces profs venus d'un autre monde engagent sans limite à participer à leur aventure.

Une seul conseil : abandonnez vos éventuels rêves Sorbonn - istes ou Harvard - iens ou ULB - iens, c'est ringard et bobo, allez plutôt vous épanouir à la Daevid ALLEN' Universty of Errors !

cliquer sur l'image - click on the pic

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors

Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors Daevid Allen s University of Errors


Frédéric Loridant
juin 2003

Frédéric Loridant ©2003