Retour à Photorock
Retour / Back


UHT Web Site

au festival
Festival Rock la Pop Web Site
le 22/11/2002

Les envolées cosmiques d’OZRIC TENTACLES, vous connaissez ? Les lights fous de ce même groupe ou des Mr Quimby’s Beard , vous avez vu ? Et bien, avec UHT, c’est un peu des deux mais sans guitare. Trio explosif parfois accompagné d’un chanteur, groupe formé d’un contrebassiste fou de rythmes et de deux scratcheurs jouant également avec l’électronique, UHT fait dans une sorte de space rock à la OZRIC désarticulé, éclaté à, la sauce Drum and Bass avec un soupçon de Hip Hop. C’est hallucinant ! Les ambiances lumineuses et soniques nous emmènent dans un espace peuplé de sons étranges, de beat à progression infinie que seuls les nombreux breaks arrivent à contrôler. La machine UHT ne fait que s’emballer, chacun poussant plus loin encore que son voisin les limites de l’exploration sonique. A l’arrivée, des morceaux dont on ne sait plus où se trouvent la fin ou le début, des compos envoyant nos cerveaux dans un monde en apesanteur, un set où les yeux rivés aux multiples sauts spacio-temporels des lights, avaient de la difficultés à transmettre les trop nombreux messages à nos cerveaux flottant dans une nuée sonique venue de partout. Quel flash ou plutôt que de flashs !

UHT est un accouplement parfaitement réussi entre les expériences psyché-planantes de ceux qui voient des champi partout et de toute la culture électronique actuelle. Fusion, tel est le maître mot, UHT fusionne les espèces sans se soucier le moins du monde des convenances UHT enfante une musique monstrueuse frisant avec l’expérimentation, accélérant à l’infini et frôlant parfois le punk. UHT réunit des mondes si divers et si étranges que cela était difficilement imaginable. Enfin, UHT nous a laissé sur le carreau.. Repus de notre énergie, de notre relation fusionnelle, UHT s’en est allé, la contrebasse sous un bras, les 33 tours sous un autre. UHT n’est plus que lumières brillantes et fugaces irriguant nos neurones.

cliquer sur l'image - click on the pic





Frédéric Loridant
Novembre 2002
fred@photorock.com
Frédéric Loridant ©2002