Retour à photorock.com

Retour Contacts

UNWANTED TATTOO

MOMO LAMANA

Villeneuve d'Ascq,
Maison des Etudiants, le 03 juin 2010

Un espace vitré s'ouvrant sur une zone verte accueillante (trop peut-être), des bières à des prix belges, deux groupes belges aussi. Nous voilà à la Maison des Étudiants qui a tout pour vous accueillir. En plus, il fait beau... Pas de chance, les étudiants sont rares, en plein exam ou déjà partis chez papa-maman et pire, les habitués des concerts garage ou punk ne sont pas venus en nombre. Et pourtant UNWANTED TATTOO et MOMO LAMANA ont tout pour remplir une salle, une pop punk très féminine pour les premiers, un garage primitif pour les seconds.

Les UNWANTED TATTOO hantent déjà le milieu depuis un bout de temps. Des têtes ornent la pochette du disque de Walter LURE (Live in Berlin) quand il est venu faire sont european tour au printemps 2007. Deux filles, deux mecs. Les filles mènent la danse, les mecs suivent efficacement sans écraser de pieds. Leur zique, du punk légèrement mariné dans un pop musclée très féminine aux refrains accrocheurs, aux riffs efficaces sur des thèmes très rock américain tout droit venus de la blank generation. On s'est pris une belle rafale de skeuds envoyés par un groupe dont des membres ont fait revivre les HEARTBREAKERS. On aurait pu avoir le cœur brisé de les voir face à si peu de monde mais les Rocket Shoes, Stupid et autres Heartbeat sans oublier une Banana Split sous amphét, ont été les plus forts ! Et je ne parle pas du rappel dédicacé, un titre 100% féminin, une gratte, une voix, suivi d'une belle décharge rock and roll.

Cliquer sur l'image - click on the pic

UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO


Après la new blank generation, les MOMO LAMANA excellent aussi dans un retour aux sources qui puise dans un garage regardant du côté des CRAMPS ou SUICIDE pour le minimaliste et le punk anglais avec des riffs à la SEX PISTOLS sans oublier un soupçon de surf pour lier le tout. Un cocktail détonnant qui se déguste sans modération. La parité est certaine, chant alternant entre Momo ♀ et Lamana ♂, la boîte à rythme est implacable, la basse joue avec elle tandis que la six cordes nous gratte le cerveau. Et quand le clavier se met en branle, on en ronronne de plaisir. L'engouement des heureux présents fut bien récompensé avec un rappel à rallonge, cinq ou six morceaux au lieu de l'unique prévu. Les absents ont raté quelque chose, ceux qui n'aimaient pas ont pu boire tranquilles leur bière dehors en regardant le soleil se coucher, les autres sont repartis pleins de souvenirs entre les oreilles.

Cliquer sur l'image - click on the pic

MOMO LAMANA MOMO LAMANA MOMO LAMANA MOMO LAMANA



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional