Retour à photorock.com

Retour Contacts

UNWANTED TATTOO

UZ JSME DOMA

Mouscron/Tournai,
Place de l'église du nouveau monde/le Water Moulin, le 22 juin 2010

Retour en Belgique pour une soirée Mouscron-Tournai : des vêpres sur une place d'église de Mouscron avec les UNWANTED TATTOO et la venue des messies d'UZ JSME DOMA au Water-Moulin à Tournai. On a croisé les premiers il n'y a pas longtemps dans un temple du savoir, les seconds voyagent avec les météorites qui nous visitent une fois de temps en temps. Il ne fallait pas rater le rendez-vous.

Il y a toujours des trucs chez nos voisins ! Au pied de l'église du Nouveau Monde, une petite scène avait été dressée pour 2 homélies, une de hardcore (NO BRAIN) et l'autre dite par UNWANTED TATTOO. Drôle de pasteurs... et en guise de pinard sacré, la sainte Jupiler ! Je n'ai vu qu'un psaume de NO BRAIN, du bien costaud, de l'efficacité brute particulièrement recommandé pour des conversions rapides. Quant aux UNWANTED TATTOO, le quatuor est toujours aussi persuasif malgré un son un peu brouillon. On adhère sans peine à leur sainte pop-punk très féminine, fruit des entrailles new-yorkaise et anglaise de la fin des 70's. Blasphémateur, je suis parti avant la communion par peur de rater le début du concert des Tchèques. Mea Culpa... Promis, j'envoie 2 chapelets.

Cliquer sur l'image - click on the pic

UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO UNWANTED TATTOO


Mes dévotions à l'église m'ont fait rater DRIVE WITH A DEAD GIRL, dommage, le peu que j'ai vu, sonnait plutôt bien avec une jolie énervée au chant. UZ JSME DOMA est une entité sonique à géométrie variable un peu comme HAWKWIND. Ce soir, ils ne sont que quatre mais une trompette est là. Avec leur musique, on entre carrément dans une dimension pleine de magie qui s'empare de vos neurones, les envoyant valser au gré des notes de trompettes, les accélérant sous les riffs d'une gratte folle, les secouant au gré des humeurs de la batterie ou de la basse. Avec UZ JSME DOMA, on vogue dans des sonorités colorées, baroques même, on flirte avec l'improbable... Et tout semble couler de source, tout tombe au bon moment, ça part dans tous les sens et pourtant les constructions sont dignes des plus grands architectes du son. Certains y voient des chants grégoriens devenus fous sous l'influence du post punk. On y sent aussi une solide tradition populaire, celle des ballades populaires venues du plus profond de la campagne, l'ensemble étant bâti comme des compos classiques... Métissage des genres, des sensations... On pourrait en tartiner des tonnes sur ce groupe venu d'ailleurs. Ce fut sans doute musicalement, l'un de mes plus beaux concert de 2010.

Cliquer sur l'image - click on the pic

UZ JSME DOMA UZ JSME DOMA UZ JSME DOMA UZ JSME DOMA



Frédéric Loridant / Photorock.com 2010

Valid HTML 4.01 Transitional