retour à Photorock
Retour / Back

EDDY'S SON - Les SAIGNEURS BOUCANIERS
M26-7 - Les VIEILLES SALOPES


Fontaine-Notre Dame,
le 4 mars 2006



"Jamais debout, toujours par terre, constamment défoncé à la bière...." 80% des gens présents ce soir à Fontaine-Notre Dame les connaissaient par coeur ces paroles et les ont mises très facilement en pratique. Les VIEILLES SALOPES furent presque pris par leurs propres textes car programmés tardivement, il ne restait plus beaucoup de monde apte à se gaver du punk rock survitaminé de Sarah, Seb, Alex et Bozo. Bam dans ta gueule oserai je dire mais c'est déjà pris... Avant la grande défonce finale, quatre autres groupes s'étaient employés à chauffer les coeurs et les gosiers martelant que le "Jamais debout, toujours par terre, constamment défoncé à la bière...." était le mot d'ordre de la soirée. Et le slogan a fait mouche ! A 23h00, les fûts étaient déjà vides et il fallut s'attaquer (sans trop de peine il est vrai) au pinard. Comme quoi, EDDY'S SON, les SAIGNEURS BOUCANIERS et M 26-7, ces animateurs de noces de Cana, ont réussi leur pari en assoiffant une bonne part des hordes sorties tout droit des plateaux du Cambrésis. Mais tout n'était pas bière, il y avait aussi le SCALP et du logiciel libre, tout un monde qui se marie fort bien avec le punk rock, les VIEILLES SALOPES, M26-7, les SAIGNEURS BOUCANIERS, EDDY'S SON + guest.

Le premier groupe (les guest) dont le nom m'échappe avait largement entamé son set à mon arrivée dans la salle des fêtes de Fontaine-Notre Dame. Le temps d'un regard et il disparut. Ce sont les EDDY'S SON qui prirent la suite avec un rock and roll de bon aloi ni punk, ni pop, un chouia hard avec des solos de grattes sonnant justes et un chanteur qui portait un tee shirt prémonitoire. Musicalement, ça tient la route mais ça manque un peu de jus sur scène, un peu froid peut-être alors que dans la salle les quelques 200 personnes présentes commençaient sérieusement à s'échauffer.C'était un bon signe pour l'accostage des SAIGNEURS BOUCANIERS.

Cliquer sur l'image - click on the pic

EDDY'S SON EDDY'S SON EDDY'S SON EDDY'S SON EDDY'S SON



Le nom laissait présager l'arrivée de pirates du rock and roll. La réalité fut finalement plus contrastée et inégale. Les SAIGNEURS BOUCANIERS naviguent à vue entre un reggae/ska parfois un peu gnagnan (mais bon, c'est un style auquel je n'accroche pas) et un punk assez efficace pour engendrer les premiers pogos. Une trompette efficace sans doute trop rare, donna quelques bons plans et un peu de couleurs à défaut de lights. Le final fut long, trop long même. La présentation des musicos traîna en longueur et poussa une partie des pirates à se noyer dans la bière.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les SAIGNEURS BOUCANIERS Les SAIGNEURS BOUCANIERS Les SAIGNEURS BOUCANIERS Les SAIGNEURS BOUCANIERS Les SAIGNEURS BOUCANIERS


La bière, ils la connaissent les M 26-7. Je les avais croisés dans un bled voisin il y a a peu et ils avaient fait exploser les pompes transformant le houblon en boisson des dieux. Fidèles à eux mêmes, plus sérieux peut-être ou moins impliqués dans le difficile et périlleux exercice d'écopage des fonds de fûts, la musique finalement ne s'improvise pas, les M26-7 surent réveiller les ultimes souvenirs de sobriété de leur troupe bien entamée. Très vite, la scène fut envahie par des joyeux, débordant parfois les zicos et ce mélange picon bière / public musicos donna au concert des allures de fête partagée, les M26-7 étant même parfois débordés et plus d'une fois, leur curé-clown a du se servir de son balai-chiot en guise de micro, ce dernier étant squatté par des fans expensifs et fétards. Leur "street punk" des champs (plutôt "route départementale punk") aux accents de LUDWIG/BxN frappe fort. Surtout, il ne donne pas mal au crâne ; les M26-7 ont le remède et le clament haut et fort : rien de tel que la badoit de l'intermarché du dimanche matin. Il ne se prennent pas la tête les M26-7 et cherchent avant tout l'efficacité, reprennant au passage du BxN pour la plus grande joie de la horde.

Cliquer sur l'image - click on the pic

M26-7 M26-7 M26-7 M26-7 M26-7


Je les attendais les VIEILLES SALOPES ! Les voilà enfin. Leur zique se déguste comme un festin arrosé mais pas trop afin de ne rien perdre de cette saveur un peu provoc qui donne à ceux qui écoutent un son de cloche souvent juste et rarement tendre sur la punkitude qui se prend trop souvent la tête. Et quelle plaisir de voir Sarah se moquer en utilisant leur propre vocabulaire les machos qui nous entourent. "Vit, couilles foufoune"... au diable les convenances, vive la poésie ! Et pour une fois qu'il ne s'agit pas d'insultes ou d'agressions verbales, il est bon de découvrir ce qui se cache derrière ces mots dit grossiers et ces pensées osées. Je ne sais pas ce qu'ils avaient ce soir les VIEILLES SALOPES, mais leurs morceaux étaient sérieusement dopés. On était entré de plein pied dans le monde du punk rock pur et dur qui change quelque peu de leur excellent second opus moins speed. Les nouveaux morceaux furent nombreux, tant pis pour la Marie. En échange, de beaux skeuds destinés à un troisième album qui j'espère se profile dans un horizon proche avant l'année sabbatique prévue à partir de juillet. Encore 3 bons mois pour les découvrir ou les revoir et attention à leur "Jamais debout, toujours par terre, constamment défoncé à la bière..." car les VIEILLES SALOPES à Fontaine-Notre Dame eurent le (triste) privilège de voir ces paroles mises en application avec succés... Et rares furent ceux qui dans la nuit bien avancée, pouvaient encore aller voir sur le chemin si le petit chien était là ou déjà loin. Au point que je me demande même si les VIEILLES SALOPES n'ont pas mis fin prématurément à ce coït sonique faute de combattant encore debout. "La bière, la bière, qu'est ce qu'elle à fait [d'eux], la bière, la bière...."

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les VIEILLES SALOPES Les VIEILLES SALOPES Les VIEILLES SALOPES Les VIEILLES SALOPES Les VIEILLES SALOPES

Frédéric Loridant / Photorock - mars 2006

Mél / Mail : f.loridant@photorock.com

site NON optimisé pour IE, changez de navigateur ! : Mozilla/Firefox -- Opera -- Safari !

Be free with Linux

Valid HTML 4.01 Transitional