Retour à photorock.com

Contacts


LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE
PHASE TERMINALE - FOURMIS DELTA
ZEPPO


Roubaix,
BarLive 301, le 19 janvier 2008

En bas de la page d'un recueil de textes du groupe ZEPPO, on lit "Avec autorisation, le prêt, la duplication et la diffusion de ces textes sont conseillés pour toute personne ayant compris et apprécié leur contenu. En revanche, les personnes ou les groupes qui espèrent tirer un quelconque avantage financier de l'utilisation de ces textes ou qui useraient de manipulations visant à en détourner le sens, s'exposent à la colère de ZEPPO". Le ton est donné, on se trouve au BarLive 301 à Roubaix, un lieu sympa qui m'était inconnu, pour une soirée de soutien au Centre Culturel Libertaire de Lille. ZEPPO n'était pas seul, LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE, PHASE TERMINALE et les FOURMIS DELTA y allaient aussi de leur soutien sonique.

Fait rarissime, non pas que j'arrive en retard comme d'hab', mais les concerts ont commencé à l'heure. Incroyable ! Mais faute de ma part, LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE entame son dernier morceau ! Juste le temps pour moi de prendre la température de leur anarkopunk toujours aussi percutant et délivré avec une rare conviction. Et ça fait un bail que ça dure...

Cliquer sur l'image - click on the pic

LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE LA SOCIETE ELLE A MAUVAISE HALEINE

Pareil pour PHASE TERMINALE et ses quatre membres nourris à la bière tout comme leur boîte à rythme au concert précédent qui ne s'en est pas remise et a été au-delà de la phase terminale... Ce soir, les PHASE TERMINALE jouent en terrain conquis foutant l'anarchie dès les premiers riffs. Et ce n'est pas une reprise des BxN qui calma les aficionados... On baigne toujours dans ce punk alternatif engagé où les riffs de grattes tranchent à tour de manches avec au milieu un chanteur qui ne se fait pas oublier.

Cliquer sur l'image - click on the pic

PHASE TERMINALE PHASE TERMINALE PHASE TERMINALE PHASE TERMINALE

L'arrivée sur scène des FOURMIS DELTA tenait un peu du chaos. Cinq des six membres étaient bien épanchés... Jouer en troisième position permet de rincer le gosier. Il fallait à tous prix que la chanteuse et le chanteur n'aient pas la gorge sèche ! On aurait pu craindre le pire et bien non, deux morceaux de réglages et voilà les FOURMIS DELTA en marche et quand ça démarre les fourmis, ça écrase tout sans que l'on sache quand elles s'arrêteront ! Un beau set bien nerveux et sans faute lourde ; déflagrations soniques généralisées, guitares hurlantes, batterie métronomique nécessaire à la cohésion de l'ensemble et double chant bien prenant, il n'en fallait pas beaucoup plus pour achever une partie du public.

Cliquer sur l'image - click on the pic

FOURMIS DELTA FOURMIS DELTA FOURMIS DELTA FOURMIS DELTA

A tel point que lorsque les ZEPPO commençèrent leur set, on n'était que trois pelés et deux tondus dans la salle ! Les autres reprenaient des forces, ils n'étaient pas loin, mais la déshydratation les menaçait... Avec ZEPPO, on monte d'un cran, matos nickel réglé comme une horloge (logique pour des suisses), balance précise et gros son. Avec ZEPPO on oscille entre le punk alternatif à la BxN, le hardcore punk et un métal digne du death avec des paroles ultra engagées compréhensibles ce qui est étonnant avec le style de zique ! Et la reprise de clown des Bérus dans un style trash métallopunk, je ne vous dis pas... Quand il se lâchent les suisses, c'est impressionnant, bien lourd voire parfois agressif et toujours vivifiant. Assez en tout cas pour ramener à la vie les victimes des FOURMIS DELTA !

Cliquer sur l'image - click on the pic

ZEPPO ZEPPO ZEPPO ZEPPO




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008