Retour à photorock.com

Contacts


Les GUZZLERS - La REPLIK

TWO TONE CLUB - LOS TRES PUNTOS

BURNING HEADS


Le Cateau-Cambrésis,
Zikenstock, le 10 mai 2008

Sur le plan culturel, il n'y a pas que Matisse au Cateau, il y a aussi une fois par an depuis quelques années Zikenstock. Sur les autres plans, je ne sais absolument pas de ce qui se passe au Cateau en dehors d'un futur contournement, mais ça vous en avez rien à foutre d'autant plus qu'il ne va pas changer grand-chose pour aller aux futurs Zikenstock. Le "s" à futur n'est pas innocent car ce festival du bout du monde, des terres oubliées est foutrement intéressant et mérite de perdurer. Cette année, 2 journées, pour la première, je n'y étais pas, reste donc la seconde avec les GUZZLERS, La REPLIK, les TWO TONE CLUB, LOS TRES PUNTOS et les BURNING HEADS, juste du bon et du très bon et le tout sous un soleil radieux. Que demande le peuple ?

De l'herbe ! Le même festival dans une prairie aurait limité la poussière lors des pogos. Et je peux assurer que des pogos, il y en avait. Les GUZZLERS lancent le bal. Punk rock bien fait et reprises bien sympa des RAMONES lancent les premières danses de sioux bien agitées par des keupons déjà bien entamés. Il fait au moins 30° à l'ombre mais l'ambiance est déjà là.

Cliquer sur l'image - click on the pic

Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS Les GUZZLERS

La REPLIK avait attiré plein de fans de ce punk "musette" à tendance festif qui leur donne une irrésistible envie de se dandiner puis de danser tout en hurlant les paroles et en maintenant en équilibre le verre de bière (qui soit dit au passage, tombait rarement à terre). Et pour le détail, allez voir Beno cf Fragments de Concerts, bien meilleur que moi sur La REPLIK.

Cliquer sur l'image - click on the pic

La REPLIK La REPLIK La REPLIK La REPLIK

La rumeur courait dans les stands, les TWO TONE CLUB, c'est de la balle. Un ska à l'anglaise, années 80, époque où le reggae avait marqué son territoire et surtout donné un nouveau souffle au ska. Beau programme, ça me rappellera ma jeunesse... La rumeur disait vrai, les TWO TONE CLUB assure et bien que le ska d'une manière générale, ne soit pas ma tasse de thé, j'ai passé une bonne partie du concert à voir gesticuler le black au chant, à loucher sur l'expression corporelle du gratteux et à entendre péter les cuivres tout en matant le concours de grimaces du batteur.

Cliquer sur l'image - click on the pic

TWO TONE CLUB TWO TONE CLUB TWO TONE CLUB TWO TONE CLUB

On aurait pu continuer dans la vague reggae-isante avec les BURNING HEADS qui avaient prévu d'axer leur set sur leur excellent dernier album. Mais à la demande des organisateurs, les BURNING HEADS ont fortement saupoudré leur prestation avec leur redoutable rock punk. Cet habile mélange de reggae-dub et de riffs rageurs et énergiques n'a pas manqué de faire exploser le public dans tous les sens, les seuls temps calmes étant le changement d'accordage de la basse lors du passage de l'un à l'autre. Ce fut sans aucun doute le meilleur moment de la soirée, un moment riche, varié et coloré.

Cliquer sur l'image - click on the pic

BURNING HEADS BURNING HEADS BURNING HEADS BURNING HEADS

Un paquet de monde attendait les LOS TRES PUNTOS. Bien chaud, le public n'eût aucune peine à danser dans tous les sens sur leur ska explosif. Festif mais trop répétitif à mon goût, les LOS TRES PUNTOS n'en ont pas moins fait un tabac auprès des d'jeuns encore debout. Autant les laisser soulever des nuages de poussière en rythme, moi, celle de la route m'attendait

Cliquer sur l'image - click on the pic

LOS TRES PUNTOS LOS TRES PUNTOS LOS TRES PUNTOS LOS TRES PUNTOS




Frédéric Loridant / Photorock.com 2008